Nouvelles technologies

France: les cabines de téléconsultation médicale se déploient

Audio 02:10
Modulables selon les besoins de la téléconsultation, les cabines s’installent facilement dans les grandes pharmacies, les écoles, les entreprises.
Modulables selon les besoins de la téléconsultation, les cabines s’installent facilement dans les grandes pharmacies, les écoles, les entreprises. © iStock/Anna Bryukhanova

Une société française a mis au point une cabine de téléconsultation médicale destinée aux collectivités locales pour lutter contre l’isolement sanitaire dans les déserts médicaux. Des cabines entièrement équipées et connectées dont l’implantation en période de pandémie est en forte augmentation dans les petites mairies et les communes dépourvues d’offres de soins.

Publicité

Ces cabines médicalisées et automatisées offrent aux médecins et aux patients un espace de confidentialité pour interpréter à distance les données nécessaires à une consultation médicale. Modulables selon les besoins de la téléconsultation, elles s’installent facilement dans les grandes pharmacies, les écoles, les entreprises.

Depuis la pandémie du Covid-19, avec la garantie d’une décontamination sans faille des cabines entre deux visites de patients, les petites mairies les déploient aussi pour pallier la pénurie des médecins généralistes dont souffrent de nombreuses régions. « L’objectif est de repeupler médicalement une France désertée en professionnels de santé », nous précise Nathaniel Bern cofondateur de Medadom, la société qui a mis au point le dispositif.

Des déserts médicaux en augmentation

« Les déserts médicaux ont augmenté en France et avec la crise sanitaire les patients ne sont plus en mesure de consulter rapidement. C’est la raison pour laquelle nous installons des cabines de télémédecine qui permettent aux personnes isolées en manque d’accès aux soins de consulter en vidéo des médecins à travers tout le territoire. Le patient très concrètement arrive dans la cabine il va insérer sa carte vitale et créer un compte, il va ensuite répondre à des questions de pré-consultation, puis il sera mis en relation sans rendez-vous avec un médecin », dit Nathaniel Bern.

Puis il détaille les équipements et procédés de la cabine. « Elle intègre plusieurs instruments à usage médical connectés permettant au praticien d’affiner son diagnostic, comme un stéthoscope ou un dermatoscope. Le médecin peut écouter votre cœur à distance, peut inspecter vos conduits auditifs… Après votre passage, les cabines sont désinfectées par le référent du dispositif de téléconsultation, ce qui permet au patient suivant d’entrer sereinement dans la cabine sans craindre une contamination éventuelle par un quelconque pathogène. »

Combler un manque de médecins généralistes

Contrairement aux idées reçues, les déserts médicaux ne sont pas toujours localisés là où on les imagine, comme le démontre l’une des dernières installations de ce dispositif, cette semaine, à la mairie de Cormeilles-en-Parisis située en Île-de-France. Une région de l’Hexagone qui concentre à elle seule le plus grand nombre de personnes qui renoncent à consulter, faute de trouver un généraliste proche de leur domicile.

La cabine de téléconsultation n’est pas la seule innovation de la société qui propose aussi une application web et mobile pour réaliser une visite à distance chez un médecin, et la jeune entreprise a installé plus de 350 bornes médicales proposant des fonctions équivalentes à l’application dans les pharmacies françaises.

Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail