Reportage France

Faut-il ouvrir le droit de vote à partir de 16 ans pour les scrutins locaux?

Audio 02:41
La mise en place du droit de vote à 16 ans aux municipales ajouterait 1,5 million de primovotants au corps électoral français composé actuellement de 47,7 millions de personnes.
La mise en place du droit de vote à 16 ans aux municipales ajouterait 1,5 million de primovotants au corps électoral français composé actuellement de 47,7 millions de personnes. REUTERS/Eric Gaillard

La mise en place du droit de vote à 16 ans aux municipales ajouterait 1,5 million de primo-votants au corps électorat français composé actuellement de 47,7 millions de personnes.

Publicité

Ce sont 99 élus et 102 jeunes de la société civile qui ont réclamé, à travers une tribune publiée dans le Journal du dimanche, l’ouverture du droit de vote à 16 ans pour les élections municipales. Cette jeunesse frappée de plein fouet par la crise sanitaire doit-elle se voir attribuer de nouveaux droits ? Sur ce sujet, la société française n’a pas évolué depuis l’abaissement de la majorité à 18 ans en 1974.

Certains pays ont ouvert le droit de vote sans condition à tous les citoyens de 16 et 17 ans : le Brésil, l’Équateur, l’Autriche, Cuba, Guernesey, l’île de Man, l’île de Jersey, Malte, le Nicaragua, l’Écosse, la Slovénie et l’Argentine. Mais cet abaissement de la majorité électorale n’est valable dans certains pays que sous certaines conditions. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail