Reportage international

Covid-19: l’Espagne accélère sa campagne de vaccination

Audio 02:29
Une soignante espagnole se fait vacciner contre le Covid-19 à Pampelune le 20 janvier 2021.
Une soignante espagnole se fait vacciner contre le Covid-19 à Pampelune le 20 janvier 2021. AP - Alvaro Barrientos

En Espagne, 3 millions de personnes ont reçu au moins une dose de vaccin (19 février) et le gouvernement espagnol a annoncé qu’en mai il aura immunisé entre 15 et 20 millions de personnes sur 46 millions d’habitants. Le but est surtout de sauver la campagne estivale. 

Publicité

L’Espagne accélère sa campagne de vaccination. Et en Catalogne, pour assurer le rythme, les vaccinés sont convoqués dans des endroits particuliers. En banlieue de Barcelone, à l’Hospitalet, c’est dans le hall d’un hôtel que Francisco Juan, 77 ans, vient de recevoir sa première dose du vaccin Pfizer : « Le test antigénique, ils nous l’ont fait dans une salle municipale et je pense que partout où ils peuvent c’est mieux, sans problème dans un hôtel, et puis si ici il n’y a personne on en profite pour qu’ensuite les touristes reviennent vite. »

En rémission d’un cancer et père d’un adulte handicapé à sa charge, Francisco fait partie du public qui peut se faire vacciner pendant cette deuxième phase. Dans le patio de l’hôtel où il attend 15 minutes avant de rentrer chez lui, il exprime son soulagement : « Pour l’instant je me sens bien, après je ne sais pas mais bon, on prendra un paracétamol au cas où on aurait un petit mal-être cet après-midi… mais là ca va et je crois que la joie d’être vacciné dépassera la petite gêne qu’on pourrait avoir. »

Carmen Lecumberri est infirmière et responsable de cet « hôtel santé » dont le hall n’est pas le seul espace mobilisé ces jours-ci : « Cet hôtel est ouvert depuis le mois d’août et à l’étage nous avons des personnes positives au Covid qui ne peuvent pas faire la quatorzaine chez eux correctement et quand la campagne de vaccination a commencé nous l’avons habilité comme point de vaccination massive. »

Sans interruption, du lundi au dimanche, Carmen et ses collègues vaccineront tous ceux qui pourront se déplacer jusqu’à l’hôtel. Pour les autres, la vaccination à domicile devrait commencer prochainement : « Nous irons au domicile des gens mais on doit se préparer parce que le vaccin Pfizer que nous administrons en ce moment est très délicat à transporter. On pourra le faire parce que nous aurons des frigos spéciaux mais cela requiert de la logistique et cela prend plus de temps que pour ceux qui peuvent se déplacer ici où c’est immédiat. » 

Une vaccination rapide et qui arrive plus tôt que ne l’imaginait la plupart des heureux vaccinés, à l’image d’Adoración López, 80 ans : « Je ne m’y attendais pas si tôt. Quand ils m’ont appelée cette semaine je pensais que ce serait pour cet été… mais au plus tôt le mieux ! Et j’espère que cet été on sera tous vaccinés et que la vie normale reprendra pour tous. »

L’Espagne espère qu’au mois de juillet 70 % du pays sera vacciné, ce qui lui permettrait de sauver la campagne estivale et de remplir cette fois de touristes ses hôtels. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail