Vous m'en direz des nouvelles !

Les amants d'Hérouville, une histoire vraie du Rock

Audio 48:30
Yann Le Quellec et Romain Ronzeau publie la bande dessinée "Les amants d'Hérouville" aux éditions Delcourt.
Yann Le Quellec et Romain Ronzeau publie la bande dessinée "Les amants d'Hérouville" aux éditions Delcourt. © éditions Delcourt

Dans « Les amants d’Hérouville, une histoire vraie », Yann Le Quellec et Romain Ronzeau racontent en bande dessinée l'histoire incroyable des studios de musique fondés par Michel Magne. Toute la scène rock française et internationale a défilé dans cet endroit où le sens de la fête était démesuré. 

Publicité

C'est un ancien relais de poste du XVIIIème siècle, situé dans le Vexin, au nord-ouest de Paris. Le château d’Hérouville a accueilli en pleine campagne les plus grands noms de la scène rock des années 70 de Grateful Dead, a Elton John en passant par Pink Floyd, Magma, les Bee Gees, Cat Stevens, mais aussi les Hallyday, Mitchell, Higelin et autres Nougaro ou Polnareff. Tous y ont festoyé et enregistré des albums dans les studios dernier cri installés par un homme : Michel Magne, directeur de studios d’enregistrement, compositeur, arrangeur, mais aussi plasticien. Un visionnaire toute en démesure, un jouisseur animé par une ambition et une passion hors norme. Un artiste, dont le rêve a fini par virer au cauchemar. Cette épopée créatrice nous est racontée dans un album foisonnant et flamboyant aussi haut en couleurs que le personnage. « Les amants d’Hérouville, une histoire vraie », de Yann Le Quellec et Romain Ronzeau est paru aux éditions Delcourt.

En fin d'émission, la chronique musique d'Alain Pilot. Il a rencontré Ben Lupus à l'occasion de son premier recueil de musique « La Beauté du Jour », sorti chez Kidderminster.

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail