Béatrice Uria-Monzon, nouvel acte de voix

Audio 48:30
Béatrice Uria-Monzon sort son album "Assoluta".
Béatrice Uria-Monzon sort son album "Assoluta". © Cassiana Sarrazin

Béatrice Uria-Monzon, ancienne mezzo-soprano devenue soprano, présente son premier disque solo « Assolouta » (Aparté), dans lequel elle rend hommage à ces héroïnes tragiques qui l'ont inspirée.

Publicité

C’est le rôle de Carmen, dans l’opéra de Bizet, qui a rendu célèbre Béatrice Uria-Monzon sur les scènes d’opéra du monde entier. Un personnage sur mesure pour cette fille de peintre espagnol, qui a choisi le chant plutôt que le pinceau pour imprimer des émotions dans le cœur du public. Elle a aussi interprété la Béatrice et la Didon de Berlioz ; la Charlotte et la Chimène de Massenet ; l’Eboli du Don Carlos de Verdi.

Elle sort aujourd’hui un disque de récital, qui marque aussi un tournant vocal, puisque la cantatrice a changé de tessiture, de mezzo-soprano à soprano, élargissant ainsi l’échelle de ses notes, en même temps que les possibilités de rôle. La voici donc interprétant Tosca, Lady Macbeth, la Gioconda ou Norma. « Assoluta », son 1er disque solo, disponible chez Aparté.

Reportage : Marjorie Bertin est allée visiter l’exposition d’El Anatsui à la Conciergerie, une installation poétique, conçue spécialement pour l'ancien palais royal médiéval.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail