Éco d'ici éco d'ailleurs

Dix ans après la révolution, l’économie tunisienne au point mort

Audio 48:30
Tunis, le 14 février 2011. Les Tunisiens célébraient le premier mois de la révolution tunisienne, avenue Habib Bourguiba. (Image d'illustration)
Tunis, le 14 février 2011. Les Tunisiens célébraient le premier mois de la révolution tunisienne, avenue Habib Bourguiba. (Image d'illustration) AFP PHOTO/FETHI BELAID

Aujourd'hui, Éco d’ici Éco d’ailleurs est à Tunis, dix ans après la chute du président Ben Ali chassé du pouvoir par une révolution populaire. À l'époque, les Tunisiens réclamaient la fin de l'absolutisme, ils voulaient mettre fin à un régime cleptocrate et corrompu qui pillait sans vergogne l'économie du pays, réduisant la population à l'oisiveté et à la pauvreté.  

Publicité

Dix ans après, dix ans après ce 14 janvier 2011 qui vit la fuite de Ben Ali et de sa famille, où en est l'économie tunisienne, les réformes espérées ont-elles été engagées, ont-elles porté leurs fruits ? Telles sont les questions que nous posons aux trois invités qui ont accepté notre invitation.

- Mahmoud Ben Romdhane, économiste, ancien président d'Amnesty International. Ancien ministre du Transport, puis des Affaires sociales 

Mouna Ben Halima, hôtelière, vice-présidente de l'ATUGE, Association des Tunisiens des Grandes Écoles

Louai Chebbi, président de l'ONG Alert, une ONG de lutte contre l'économie de rente.


Parmi les principaux secteurs de l'économie tunisienne, il y a le tourisme.

ENRO / Tunisie : hôtel Sousse

Reportage d'Aabla Jounaïdi

Les finances publiques tunisiennes sont en mauvais état. Cela contribue à la déshérence dans laquelle sont des services publics comme l’éducation et la santé.

ENRO / Tunisie : Sfax ds une famille de retour au pays

Reportage d'Aabla Jounaïdi

Dans la situation actuelle, il y a des lueurs d'espoir. Par exemple, le lancement prochain du premier satellite tunisien. Ce lancement est prévu pour le 20 mars 2021, pour le 65ème anniversaire de l’indépendance. Le coût est d’un million de dollars financé par le groupe Telnet et porte sur l’Internet des objets. Ce lancement devrait ouvrir de nouvelles perspectives économiques pour le pays.

REP / Tunisie : Satellite

Reportage de Michel Picard

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail