Éco d'ici éco d'ailleurs

Pour lutter contre la pandémie, suspendre la propriété intellectuelle des vaccins

Audio 48:30
Le président sud-africain Cyril Ramaphosa, lors de sa visite dans l'entreprise pharmaceutique Aspen, le 29 mars 2021.
Le président sud-africain Cyril Ramaphosa, lors de sa visite dans l'entreprise pharmaceutique Aspen, le 29 mars 2021. © Lulama Zenzile/Die Burger/Gallo Images via Getty Images

Les variants indiens et brésiliens du Covid-19 inquiètent la planète entière par leur contagiosité. Il ne suffira pas aux pays riches de vacciner leur population pour être protégés. Pour vacciner la population de la planète, il faut démultiplier la production. Pour le permettre, de nombreuses voix s’élèvent pour donner un accès libre aux brevets des quelques vaccins mis au point.

Publicité

Il y a deux semaines, nous avions consacré notre rencontre à la question des vaccins, bien publics ou biens privés. Après l’émission, les invités qui étaient tous au téléphone ont continué à parler. Mais ce qui s’est passé, ce jour-là, le démontrait à l’envie, la question était loin d’être épuisée. D'où cette seconde émission où nous allons plus précisément nous interroger sur les brevets des vaccins, sur la propriété intellectuelle de ces vaccins et sur l’impact que la pandémie a eu sur le financement des systèmes de santé. Mais, chacune et chacun des précédents invités ayant un agenda très chargé, la plupart d’entre eux n’ont pas pu répondre présents. 

De l’émission d’il y a deux semaines, un seul rescapé donc, Pierre-Yves Geoffard. 

Pierre-Yves Geoffard est professeur à l’École d’Économie de Paris, directeur de recherche au CNRS et directeur d’Études à l’École des Hautes Études en Sciences sociales. Il travaille sur l’économie de la santé, les systèmes de santé et la protection sociale 

- Carine Milcent enseigne à l’École d’Économie de Paris et est membre du CNRS. Elle est vice présidente du conseil scientifique de l' l’Agence Technique d’Information sur l’hospitalisation, l’ATIH 

- Fabienne Orsi est économiste et chercheuse à l’IRD, l’Institut de recherche pour le développement. Elle y travaille sur la question de l’accès aux médicaments dans les pays du Nord comme du Sud. Elle a co-dirigé le dictionnaire des biens communs, dont la deuxième édition augmentée est parue en janvier dernier (2021) aux Presses Universitaires de France. «L'accès aux vaccins, il faut aller au-delà de la libération des brevets» (Alternatives Économiques)

Matthieu Dhenne est avocat, spécialiste des questions de propriété intellectuelle.  Il dirige l’Institut Stanislas de Boufflers qui est un think tank consacré à l’innovation.  

Reportages: 

 ► En Afrique du Sud, deux entreprises pharmaceutiques sont mises à contribution pour produire des vaccins. Il y a Biovac, une entreprise semi-étatique située au Cap, et qui travaille à l’élaboration d'un vaccin anti-Covid avec l'entreprise californienne ImmunityBio. Il y aussi Aspen, une multinationale sud-africaine dont le siège est situé à Port-Elizabeth. Aspen a noué un partenariat avec J&J pour produire ses vaccins. 

Les deux entreprises avaient déjà travaillé ensemble pour la production d'antirétroviraux. Et aujourd'hui Aspen est donc l'une des 9 entreprises dans le monde choisies pour produire le vaccin Johnson and Johnson. C'est la seule de l'hémisphère sud.  Notre correspondant à Johannesburg, Romain Chanson, s'est entretenu avec l'un des dirigeants d'Aspen.

Eco d'ici Interview Stavros Nicolaou Aspen/AFSud OK

► Soberana, c'est le nom du seul vaccin du sous-continent américain, le vaccin cubain. L'espoir de tout un pays aussi, qui traverse une de ses pires crises économiques depuis les années 90. L'île communiste a développé son propre vaccin, plusieurs vaccins même sont actuellement en cours d'essais cliniques !

Une prouesse scientifique pour ce pays de 11 millions d'habitants et un investissement qui pourrait rapporter gros au pays en termes de santé, bien sûr, mais aussi d'image et de retombées économiques. C'est un reportage Éco d'ici Éco d'ailleurs signé Domitille Piron, à La Havane.

Eco d'ici Reportage Vaccins Cuba

 

► Israël achève sa première campagne de vaccination contre le COVID-19. Une campagne très efficace lancée en décembre 2020. Sur place, les experts affirment que le pays aurait atteint une forme d’immunité collective. Tous les commerces ont rouvert, le port du masque n’est plus obligatoire en plein air et l’économie redémarre.

L’année dernière, avant presque tout le monde, le pays avait réussi à se procurer 14 millions de doses de vaccin, achetées auprès de Pfizer BioNTech et de Moderna. Israël vient de signer une nouvelle fois avec ces laboratoires pour 16 millions de doses supplémentaires. Mais tout cela a bien sûr un coût. C'est un reportage Éco d'ici Éco d'ailleurs, de l'envoyé spécial permanent de RFI à Jérusalem, Sami Boukhelifa.

Eco d'ici Reportage Jérusalem - coût vaccins OK

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail