Accéder au contenu principal
Invité international

La mort du chef d'Aqmi pourrait-elle hâter le conflit avec l’État islamique?

Audio 06:21
Le village de Talhandak, à environ 80 km au nord-ouest de Tessalit, dans le nord du Mali, où le chef d'Al-Qaïda au Maghreb islamique Abdelmalek Droukdel aurait été tué par les forces françaises le 4 juin 2020.
Le village de Talhandak, à environ 80 km au nord-ouest de Tessalit, dans le nord du Mali, où le chef d'Al-Qaïda au Maghreb islamique Abdelmalek Droukdel aurait été tué par les forces françaises le 4 juin 2020. AFP

Florence Parly, la ministre française des Armées a annoncé vendredi 5 juin la mort d'Abdelmalek Droukdel, le chef d'al-Qaïda au Maghreb islamique, au cours d'une opération menée mercredi en territoire malien à une vingtaine de km seulement de la frontière algérienne. Son décès peut-il affaiblir Aqmi ? Réponse avec Wassim Nasr, journaliste à France 24, spécialiste des réseaux jihadistes.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.