Accéder au contenu principal
Géopolitique, le débat

75 ans de l'ONU: triste anniversaire?

Audio 50:00
Le Conseil de sécurité des Nations unies réuni au siège de l'organisation à New York, le 28 février 2020.
Le Conseil de sécurité des Nations unies réuni au siège de l'organisation à New York, le 28 février 2020. REUTERS/Carlo Allegri

Il y a 75 ans au milieu de la guerre, les leaders mondiaux planifiaient et dessinaient les contours de la paix. C’est ainsi que fut signée, le 26 juin 1945, la Charte de l’ONU.

Publicité

Les pays mettaient ainsi leurs différences de côté dans une détermination d’unité inébranlable pour trouver une manière d’en finir avec la guerre.

Le ciel ne fut pas pour autant totalement dégagé. L’euphorie laissa vite la place à la frustration alors que la guerre froide s’installait. Le constat, 75 ans après, n’en reste pas moins que depuis sa création, il n’y a plus eu de guerre mondiale… mais beaucoup de plus petites….beaucoup trop, bien sûr. L’ONU s’est toujours montrée résiliente. Ses membres sont passés de 51 pays à 193 à travers la décolonisation et l’éclatement de l’Empire Soviétique. L’Organisation siège au cœur d’un ordre mondial fondé sur des règles et ses activités ainsi que celles de ses agences spécialisées couvrent presque tous les aspects de la vie. Trop d’aspects ?

La question mérite sans doute d’être posée. Aujourd’hui, 75 ans après la création de l’ONU, la méfiance domine la scène internationale. Les USA sont dans le repli, l’Asie progresse face à une Europe désunie et un Moyen-Orient explosif. Quant à la pandémie du coronavirus, elle a été marquée par un silence assourdissant du Conseil de Sécurité.

Quel avenir pour l’ONU ?

Invités
- Alexandra Novosseloff, chercheuse-associée au Centre Thucydide de l'Université Paris-Panthéon-Assas et chercheure non résidente à l'International Peace Institute de New York   
Anne-Cécile Robert, journaliste au Monde diplomatique, professeur associé à l'Institut d'études européennes de l'Université Paris 8. Auteure, avec Romuald Sciora de "Qui veut la mort de l'ONU?", Éditions Eyrolles
Arthur Boutellis, conseiller senior à l'International Peace Institute (IPI) de New York et enseignant à l'Université de Columbia. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.