Accéder au contenu principal
Religions du monde

Dans l’intimité de la société nord-coréenne

Audio 48:30
«Mijin: confessions d’une catholique nord-coréenne», de Dorian Malovic et Juliette Morillot.
«Mijin: confessions d’une catholique nord-coréenne», de Dorian Malovic et Juliette Morillot. Editions Bayard
Par : Geneviève Delrue
51 mn

Publicité

Religions du monde - Dimanche 30 août 2020 - 11H10-12H (Heure de Paris) (Rediffusion)


La Corée du Nord au quotidien racontée à travers le témoignage de Mijin. Citoyenne modèle du régime communiste à qui tout semblait réussir grâce à sa famille, ses réseaux, et une volonté de fer, Mijin a dû s’enfuir avec sa fille pour échapper à un camp de travail. Arrivée en Corée du Sud en 2012 après être passée par la Chine, elle découvre la foi chrétienne et se convertit au catholicisme qu’elle pratique depuis, avec une grande ferveur. La vie au pays de la dynastie Kim : l’organisation sociale en trois grandes classes, la piété familiale héritée du confucianisme, les mariages arrangés, la corruption généralisée, la surveillance, la délation, mais aussi l’ascension des femmes au sein d’une société qui s’ouvre à l’économie de marché, et enfin la place du chamanisme pour les grands moments de l’existence alors que les religions ont été éradiquées : c’est ce récit rare que Dorian Malovic et Juliette Morillot ont recueilli auprès de Mijin (1) journaliste à Séoul. « Mijin : Confessions d’une catholique nord-coréenne » (Bayard)

Dorian Malovic est chef du service Asie à La Croix.
Juliette Morillot, notre invitée, est spécialiste de la péninsule coréenne où elle se rend depuis les années 1980.
Elle a signé deux autres livres avec Dorian Malovic : « Le monde selon Kim Jong –Un » (Robert Laffont) et « La Corée du Nord en 100 questions » (Tallandier)

À l’occasion de cet enregistrement, nous diffusons les extraits d’un entretien réalisé avec Thimothy Cho, jeune Nord-Coréen qui a pu s’enfuir en 2004 grâce à l’aide de missionnaires protestants. Il s’est converti au christianisme, lors d’un séjour en prison après l’échec de sa deuxième tentative de fuite vers la Corée du Sud. Il a témoigné, lors de la présentation à la presse début 2020, à Paris de l’Index annuel mondial de persécution des chrétiens de l’ONG protestante «Portes Ouvertes». Index qui, une nouvelle fois, a placé en 2019 la Corée du Nord en tête du classement des pays où les chrétiens sont le plus fortement persécutés. 

(Rediffusion du 14 juin 2020)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.