Accéder au contenu principal
Vous m'en direz des nouvelles !

Faïza Guène, raconter pour s'affirmer

Audio 48:30
Portrait de la romancière Faïza Guène.
Portrait de la romancière Faïza Guène. Crédits : Camille Millerand

Faïza Guène revient avec La discrétion, un nouveau roman publié aux éditions Plon.

Publicité

En 2004, avec « Kiffe kiffe demain », Faïza Guène faisait une entrée fracassante dans le petit monde de la littérature. Du jour au lendemain, en publiant ce premier roman plein d’humour et d’énergie, elle est devenue une voix des enfants des quartiers populaires. Le roman a été traduit en 26 langues, depuis elle en a écrit quelques autres : « Du rêve pour les oufs », « Les gens du Balto », « Un homme ça ne pleure pas », « Millenium Blues ».

La voici de retour avec une histoire de famille, une histoire intime qui s’inscrit dans deux récits nationaux, celui de la France et celui de l’Algérie. Une histoire fragmentée, celle de trois générations d’immigrés marquées par le souvenir de la colonisation, la guerre et l’exil. Un récit parsemé de toutes ces petites choses de la vie quotidienne qui disent tant sur les origines et la difficulté de se sentir pleinement intégré et accepté. Le roman « La discrétion », de Faïza Guène, est paru aux éditions Plon.

Reportage : Fanny Bleichner est allée voir au Théâtre 14 l'adaptation du livre -enquête écrit de la journaliste Florence Aubenas « Le quai de Ouistreham ». Un ouvrage qui parle de la précarité des femmes que l’on ne voit pas, les femmes de ménage.

Retrouvez le règlement complet du jeu concours de VMDN en suivant le lien : → rfi.my/jeuVMDN.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.