Accéder au contenu principal
Afrique économie

Nickel, une banque qui facilite la vie des migrants

Audio 02:18
Marie Degrand-Guillaud, directrice générale de la «néo-banque» Nickel.
Marie Degrand-Guillaud, directrice générale de la «néo-banque» Nickel. RFI/Olivier Rogez

Ouvrir un compte bancaire est l’une des difficultés pour les migrants arrivant en France. La plupart du temps, les établissements classiques sont réticents. Nickel, est une « néo-banque » qui propose depuis six ans d’ouvrir un compte bancaire dans les bureaux de tabac. Désormais, il suffit de présenter un passeport d'un des 190 pays dans le monde acceptés.

Publicité

Hamed Traoré est arrivé en France, il y a quatorze mois et il a voulu ouvrir un compte en banque. « J’ai cherché à ouvrir un compte bancaire, je suis allé dans plusieurs banques, j’ai commencé par la plus proche de chez moi, c’était La Poste. Tout de suite, ils m’ont dit que le monsieur qui était chargé d’ouvrir les comptes était absent pour un mois. J’ai tout de suite senti qu’il y avait anguille sous roche… », raconte-t-il.

L’anguille sous roche s’est aussi manifestée à la porte du CIC. « Au bout d’une semaine, ils m’ont rappelé pour me dire qu’ils m’avaient renvoyé l’argent que j’avais versé pour la carte et le chéquier, et ils m’ont dit qu’ils ne pouvaient pas m’ouvrir un compte », dit Hamed Traoré.

► À lire aussi : En France, le changement de banque désormais facilité

Un compte en banque ouvert en cinq minutes

Pour éviter que l’ouverture d’un compte bancaire ne devienne pour lui un serpent de mer, Hamed Traoré peut désormais se rendre dans un bureau de tabac. Et ouvrir en cinq minutes un compte Nickel sur simple présentation d’un passeport. La néo-banque en ligne accepte désormais les passeports de 190 pays.

« Vous arrivez avec votre passeport dans un point “Nickel”, car nous sommes distribués chez 5 700 buralistes, vous posez le passeport sur la borne, vous remplissez certaines informations, votre adresse en France, votre résidence fiscale en France ou en Europe, votre numéro de téléphone. Cinq minutes plus tard, vous allez voir le buraliste, il vous donne votre carte et votre RIB et votre RIB est fonctionnel », explique Marie Degrand-Guillaud, directrice générale de Nickel.

► À lire aussi : Orange se lance dans le secteur bancaire avec Orange Bank

Le buraliste devient banquier. Dans ce bureau de tabac à Charenton-le-Pont, près de Paris, déposer dix euros s’apparente à un jeu d’enfant. « C’est très simple, vous venez avec l’argent en espèce, il faut juste votre carte et le numéro de la carte et en dix secondes c’est fait », explique un buraliste qui estime les dépôts d’argent entre trente à cinquante opérations par jour dans son bureau de tabac.

Se différencier des agences traditionnelles

Nickel accepte tous les clients pourvus d’un passeport, et ne refuse personne. Autre avantage pour certains, pas besoin d’affronter le regard intimidant d’un banquier puisque tout se fait au bureau de tabac. « C’est très différent d’une agence bancaire traditionnelle. Il n’y a pas de sas bancaire, les gens ne sont pas en costume… Et cela nous permet de construire une image qui correspond à ce que l’on veut, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de jugement. On ne se teste pas, on ne se jauge pas. Vous êtes comme ça, vous voulez payer, vous y allez et c’est votre vie ! », ajoute Marie Degrand-Guillaud.

► À écouter aussi Le «mobile money» brise les barrières bancaires

Nickel ne fait pas crédit et ne propose aucun placement d’épargne, les découverts sont interdits et le compte est payant. Cette formule simple et rapide a déjà séduit 1,7 million d'utilisateurs. Et Nickel espère se lancer prochainement dans le transfert d’argent vers l’étranger.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.