Accéder au contenu principal
Le goût du monde

À table avec Louis de Funès

Audio 48:30
L'acteur français Louis de Funès sur le tournage du film "L'aile ou la cuisse".
L'acteur français Louis de Funès sur le tournage du film "L'aile ou la cuisse". Sunset Boulevard/Corbis via Getty Images

Louis de Funès au menu ! L’acteur l’un des plus grands du cinéma français, est à l’affiche d’une exposition à la Cinémathèque à Paris, jusqu’au 31 mai 2021. L’occasion de redécouvrir sa filmographie et de découvrir tout simplement son goût pour les bonnes choses et son militantisme écologique.

Publicité

Pionnier du bio, Louis de Funès, génie comique, a filé sa carrière et sa filmographie de messages gourmands et engagés. 

Avec Alain Kruger, journaliste, commissaire de l’exposition à la Cinémathèque.

Extraits des films : Le tatoué (Denys de la Patellière, 1968), La traversée de Paris (Claude Autant-Lara 1956), Les grandes vacances (Jean Girault, 1967), Le grand restaurant (Jacques Besnard 1966), La grande vadrouille (Gérard Oury, 1966), L’aile ou la cuisse (Claude Zidi, 1976), La soupe aux choux (Jean Girault, 1981), La zizanie (Claude Zidi, 1976).

Pour aller plus loin
- Le catalogue de l’exposition : Louis de Funès, à la folie, éditions de La Martinière
- Musée Louis de Funès à Saint-Raphaël
Louis de Funès, de vives voix.

Pour goûter l’émission autrement :
Où l’on apprend que Louis de Funès, Espagnol d’origine, né à la veille de la guerre de 1914, a connu deux guerres et a eu faim. Pianiste dans les bars au début de sa carrière, il mangeait ce qu’il restait à la fin de la nuit, ses « nouilles grises ». Petit homme, corps incroyable, élastique, Louis de Funès avait une obsession du poids. (9’45) De marché noir, dans La traversée de Paris, d’une histoire alternative de l’histoire de la France au fil de la filmographie de Louis de Funès, vision noire dans La traversée de Paris et joyeuse dans la Grande vadrouille (18 millions d’entrées en France, énorme succès en Allemagne), Une forme de réconciliation. Louis de Funès est dans ses rôles nous joue « en pire » (16’26) Un gourmand et un gourmet, décide de tout y compris des cantines d’extérieur sur les tournages.

DIAPORAMA

(21’24) Toute une famille du cinéma autour de Louis de Funès, sa troupe, sa « bande » rassurante pour l’acteur toujours inquiet, une boule d’angoisse qui « l’oblige à manger ». La table (23’50), patrimoine immatériel aujourd’hui, autour de laquelle se jouent les affaires, les amours, les rires, la vie ! (28’20) Du personnage de Septime, omnipotent et tyrannique directeur du Grand restaurant, pour lequel Louis de Funès s’est inspiré de ses années de pianiste. Comment le film a inspiré les grands chefs de la cuisine française, à l’instar de Yannick Alléno, ou Jean-François Piège. (33’34) Des graves problèmes cardiaques qui marquent un tournant dans la vie et la carrière de l’acteur, (37’46) de son militantisme écologique et de sa lutte contre la « malbouffe » qui s’exprime haut et fort dans ses derniers films, notamment dans « La soupe aux choux ». Hommage à l’acteur qui incarne la fantaisie, de la joie et aussi d’une certaine angoisse. À des films pour tout le monde et dans le monde entier, à un humain particulier, un acteur génial.

→ Extrait Le grand Restaurant
→ Extrait Ina Louis de Funès Jardinier
→ La soupe aux choux
→ L’aile ou la cuisse.

Musiques
La danse Cossack – Jean Marion pour le film Le grand restaurant
Piti piti pas – François de Roubaix - Bande Originale du film L’homme orchestre, de Serge Korber (1970).

RECETTE
La soupe aux choux 

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 chou vert entier, 4 carottes, 5 pommes de terre, 2 navets, 3 oignons, 3 litres d’eau, sel et poivre. 

Préparation :
Coupez les légumes en morceaux, faites revenir dans un faitout, couvrez d’eau. Laissez mijoter pendant 1h/1h30, jusqu’à ce que les légumes soient tendres. Mixez si vous préférez. 
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.