Accéder au contenu principal
Autour de la question

Pourquoi faire rentrer les jeux vidéo à l’École Polytechnique?

Audio 48:30
Gardés religieusement sous vitrine, des jeux vidéo qui datent de plus de vingt ans n'attendent plus qu'à être achetés par des passionnés de rétrogaming, dans une boutique située boulevard Voltaire, à Paris.
Gardés religieusement sous vitrine, des jeux vidéo qui datent de plus de vingt ans n'attendent plus qu'à être achetés par des passionnés de rétrogaming, dans une boutique située boulevard Voltaire, à Paris. RFI/Frédéric Charpentier

Science et jeux vidéo, deux mondes que tout semble séparer et qui ont pourtant beaucoup à faire ensemble. Pourquoi et comment mettre de la science dans les jeux et du jeu dans la recherche ?

Publicité

Une nouvelle chaire Science et jeux vidéo a été créée à l’École Polytechnique, en partenariat avec Ubisoft. De quoi en réjouir certains (les plus joueurs) et en surprendre d’autres. S'agit-il d'ouvrir un Game Lab à l’X, l'une des écoles les plus prestigieuses de l’Hexagone ? Comment les chercheurs jouent-ils le jeu ? Et s’il était temps de légitimer ces jeux vidéo si populaires et tant décriés ?

Avec Raphaël Granier de Cassagnac, brillant physicien des particules, passionné de jeux vidéo et auteur de science fiction à ses heures perdues, il vient de créer une nouvelle chaire science et jeu vidéo à l'École Polytechnique.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.