Afrique économie

Burkina Faso: le Faso Dan Fani, un tissu enfin labellisé

Audio 02:21
Avec ce label, fini les contrefaçons qui pullulent dans les marchés.
Avec ce label, fini les contrefaçons qui pullulent dans les marchés. RFI / Yaya Boudani

Les premiers pagnes Faso Dan Fani labellisés sont sur le marché. Lancé il y a plusieurs mois, le processus de labélisation du pagne traditionnel tissé par des femmes vient de porter ses fruits. Étiquette, informations sur la qualité du produit, le ministère du Commerce assure que les consommateurs ne pourront plus être trompés par certains commerçants. Une bonne nouvelle pour près de 12 000 tisseuses.

Publicité

De notre correspondant à Ouagadougou,

Avant leur mise sur le marché, les premiers pagnes Faso Dan Fani avec l’étiquette du label ont été présentés aux productrices. Les premiers lots sont déjà disponibles pour la célébration de la journée internationale de la femme, le 8 mars prochain. Cette mise sur le marché fait déjà la fierté de Louise Anne Go, ministre délégué à l’Artisanat. « C’est une fierté pour toutes les tisseuses et les Burkinabè d’avoir labellisé ce pagne Faso Dan Fani », annonce la ministre.

Les pagnes Faso Dan Fani sont reconnaissables par l’étiquette apposée sur l’emballage. Une étiquette contenant toutes les informations sur la production du pagne, selon Lancina Ki, le directeur de la Maison de l’entreprise du Burkina Faso. « L’étiquette que nous mettons sur l’emballage, vous ne pouvez pas l’enlever sans détériorer le produit », prévient-il. 

Une traçabilité possible par le biais d’une application

Pour éviter les contrefaçons, une application permettra aux consommateurs de vérifier la qualité des pagnes labellisés avant tout achat. Yacouba Sow, le chef des départements informatiques de la Maison de l’entreprise, chargée de la protection du label, explique le procédé : « Dès que l’on flashe, il y a un lien créé automatiquement, et qui donne l’ensemble des informations concernant le pagne acheté. D’où provient-il ? Est-ce que le groupement qui l’a fabriqué est agréé ? Il y a aussi les coordonnées du groupement, le numéro d’agrément, etc. Aujourd’hui, chaque pagne acheté est sécurisé de façon unique. »

Une vingtaine d’associations de productrices a reçu l’agrément pour produire ces pagnes Faso Dan Fani. Un agrément obtenu après avoir franchi plusieurs étapes. Mahamadi Tassembedo est le directeur du Centre national de la propriété intellectuelle. Pour lui, « ces critères sont essentiellement liés au choix du métier à tisser, au choix du fil utilisé, et du mécanisme de tissage. Sans oublier l’aspect essentiel de la teinture. »

Une initiative saluée par les associations de tisseuses du Burkina

Madame Compaoré née Bonkoungou Germaine, secrétaire générale de la Fédération nationale des tisseuses du Burkina, qui comprend près de 1 000 associations saluent cette initiative. Elle assure que cette labellisation n’aura pas d’incidence majeure sur le prix de vente des pagnes. « En temps normal un pagne tissé coûte entre 6 000 et 10 000 francs CFA, donc si on estampille le label, on aura juste une différence de 800 francs. »

Un nouvel appel à candidatures vient d’être lancé pour l’octroi de l’agrément aux associations qui souhaitent produire et commercialiser les pagnes traditionnels labellisés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail