Autour de la question

Faut-il s'inquiéter pour le Gulf Stream?

Audio 48:30
Tempête en Bretagne
Tempête en Bretagne © iStock

Il est invisible, mais c’est pourtant un des rouages essentiels de la machine climatique. Au cœur de l’océan Atlantique, plongée à la rencontre du Gulf Stream, le courant marin le plus célèbre mais pourtant encore méconnu dont les humeurs ne cessent de nous inquiéter. 

Publicité

Faut-il s’inquiéter pour le Gulf Stream ? C’est la ritournelle que l’on entend depuis quelques semaines, à la suite d’une étude parue dans la revue Nature Geoscience. Il s’agit plutôt, en l’occurrence de ce qu’on appelle l’AMOC… la grande circulation atlantique qui relie les océans de l’Afrique du Sud jusqu’à la Scandinavie : elle serait, lit-on, à son plus faible niveau depuis 1 000 ans. Qu’est-ce que ça veut dire ? Qu’en est-il réellement ? Faut-il s’en inquiéter ? 

avec Didier Swingedouw, chercheur CNRS, il travaille au Laboratoire Environnements et Paléoenvironnements Océaniques et Continentaux (EPOC), à Bordeaux

Jean-Baptiste Salléeocéanographe et climatologue au Laboratoire d'Océanographie et du climat LOCEAN.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail