Chronique transports

Transporteurs: en temps de Covid, pas de passagers mais des idées

Audio 02:33
Un ferry transportant des Algériens qui ont quitté la France se prépare à accoster à Alger. (Illustration)
Un ferry transportant des Algériens qui ont quitté la France se prépare à accoster à Alger. (Illustration) AFP
Par : Marina Mielczarek
6 mn

Des marchandises sur les sièges passagers ! Faute de voyageurs, les transporteurs s'adaptent. La crise du Covid-19 les privent d'êtres humains, et bien ils font de la place aux cargaisons... Compagnies aériennes ou maritimes, elles sont déjà nombreuses à faire ce qu'elles appellent : de la diversification.

Publicité

Zoom avant : un navire en pleine mer Méditerranée. Destination l'Algérie. Les règles sanitaires s’imposent, interdiction lui est faite de transporter des passagers. Qu’à cela ne tienne, ce bateau de la compagnie Corsica Ferries, a fait le plein de voitures neuves.

Le parking de ferry, le match gagnant France Algérie

Des automobiles donc pour le nord de l'Afrique. Ailleurs en Europe, c’est en Irlande que Corsica fait arriver nourriture et médicaments. Vous allez me dire, s’exclame Pierre Mattei, le directeur de la Compagnie, rien ici de révolutionnaire puisqu'à la différence des navires de croisiéristes, nos bateaux ferry ont tous des parkings dans les cales.

Un dimanche de gagné pour les routiers de l’Espagne

Les touristes et les voyageurs du monde l’ignorent souvent. Mais sous leurs pieds, les soutes sont remplies de bagages certes, mais aussi de colis de marchandises. Pour la mer, les navires Corsica Ferries de Pierre Mattei ont opéré un changement radical, du côté de l'Espagne :

« Selon la loi, explique-t-il, le dimanche est un jour chômé pour les chauffeurs routiers en Espagne. Traditionnellement, les camionneurs restent toute la journée sur des aires d’autoroute. Grâce à notre diversification, nous leur proposons aujourd’hui de les embarquer à Carthagène. Ainsi, dès le dimanche soir, ils peuvent être en France, dans le port de Toulon .

Fleurs coupées et vaccins, le Kenya et l’Ethiopie ont les avions

Début 2021, les avions s'y sont mis aussi. Diversification chez Air Belgium en Belgique avec des appareils pleins de marchandises. En Afrique, Ethiopian Airlines pour l'Éthiopie et Kenya Airways pour le Kenya ont transformé leurs avions de ligne en avions cargo. Des atouts que ces deux compagnies mettent en avant pour ambitionner d’approvisionner le continent en vaccins. Leur savoir-faire en matière d’exportation de fleurs leur a appris la chaîne du froid.

«Avec le Brexit, il y a une vraie nouvelle demande de navires de fret vers l’Irlande» (Pierre Mattei, directeur de Corsica Ferries., février 2021)

Comment contourner une nouvelle frontière ? En passant par la mer ! Pandémie de Covid-19 ajoutée au Brexit, les transporteurs du marché irlandais ont été confrontés à des lourdeurs douanières. Pour éviter la route et donc, les pertes de temps pour des voyages vers l’Irlande, ils ont trouvé le Graal : charger leurs camions directement sur des ferries. Durant la traversée, les marchandises ne sortent pas des véhicules.

« Comme quoi, explique Michel Savy, spécialiste de l’économie du transport, dans cette pandémie, il faut savoir reconnaître les choses exemplaires. Pour éviter la détérioration de leur flotte, les armateurs pratiquent le flow streaming : plusieurs navires sur le même trajet et moins vit : 10% de vitesse réduite, c’est 30% de pollution en moins. J’espère que ces nouvelles solutions resteront dans le monde d’après… Covid ! »

Quatre Airbus achetés par le fret maritime

La plus inattendue des diversifications est sans aucun doute celle de l’armateur CMA CGM. Ce géant français du fret maritime vient d’acquérir 4 Airbus. Des avions 100% marchandises qu’il lance en ouvrant une nouvelle division Air cargo, pour se donner des ailes comme il dit.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail