Liban : le nouveau gouvernement peut-il résoudre la crise ?

Audio 19:30
Le Premier ministre libanais Najib Mikati s'adresse à la presse après avoir rencontré le président libanais Michel Aoun au palais présidentiel de Baabda, au Liban, le 10 septembre 2021.
Le Premier ministre libanais Najib Mikati s'adresse à la presse après avoir rencontré le président libanais Michel Aoun au palais présidentiel de Baabda, au Liban, le 10 septembre 2021. REUTERS - MOHAMED AZAKIR

Le nouveau gouvernement libanais a tenu aujourd'hui (lundi 13 septembre 2021) sa première réunion. Formée vendredi après 13 mois de vide institutionnel, la nouvelle équipe dirigée par le Premier ministre Najib Mikati aura la tâche colossale de freiner l'effondrement économique du pays, englué dans une crise inédite, l'une des pires au monde depuis 1850 selon la Banque mondiale. 

Publicité

Le pays est à court de devises étrangères, la monnaie locale a perdu 90% de sa valeur face au dollar, les pénuries de carburants et de médicaments se multiplient, les coupures de courant culminent jusqu'à 22 heures par jour. Résultat : 78% des Libanais vivent aujourd'hui sous le seuil de pauvreté, d'après l'ONU. 

Le nouveau gouvernement peut-il sortir le pays de la crise ? Quid des puissances étrangères qui ont tenté, ces dernières semaines, de profiter de la situation pour renforcer leur position ?

Décryptage avec :

Aurélie Daher, enseignante-chercheuse à Paris-Dauphine et à Sciences Po Paris, spécialiste du Liban, auteure de l'ouvrage Le Hezbollah, Mobilisation et pouvoir (éditions PUF).

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI