Niger: le business des migrants, un «Grand reportage» de Stanislas Ndayishimiye

Audio 19:30
Des migrants quittent la ville d'Agadez pour rejoindre la Libye pour tenter de rejoindre l'Europe. (Image d'illustration juin 2015)
Des migrants quittent la ville d'Agadez pour rejoindre la Libye pour tenter de rejoindre l'Europe. (Image d'illustration juin 2015) © AFP / ISSOUF SANOGO

RFI est en deuil après le décès, samedi 20 novembre 2021, de notre confrère Stanislas Ndayishimiye. Nous vous proposons de réécouter l'un de ses reportages. 

Publicité

Beaucoup d’Africains « tentent leur chance » c’est le terme qu’ils utilisent pour dire qu’ils veulent rejoindre l’Europe. Le Niger est un pays de transit. Habituellement, plus de 500 000 migrants passent par ce pays pour rejoindre le Nord. À cette époque, en 2006, des milliers de migrants de l’Afrique sub-saharienne ont été refoulés manu militari : des Sénégalais, des Maliens ou des Camerounais. On pensait que cela allait décourager les candidats au départ. Mais à Agadez, dans le centre du Niger, une ville de transit, des migrants attendent toujours de traverser le désert vers la Méditerranée. Stanislas Ndayishimiye les avait rencontrés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI