Accéder au contenu principal
Invité France

Islam de France : «Il faut refonder le CFCM sur des bases purement théologiques»

Audio 06:55
Chems-eddine Hafiz, le nouveau recteur de la Grande mosquée de Paris (à gauche) à côté de Dalil Boubakeur son prédécesseur.
Chems-eddine Hafiz, le nouveau recteur de la Grande mosquée de Paris (à gauche) à côté de Dalil Boubakeur son prédécesseur. BERTRAND GUAY / AFP
Par : Florent Guignard
8 mn

Le recteur de la grande mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz, a indiqué hier, son retrait du Conseil national des imams, souhaité par l'Élysée dans le cadre de la loi sur les « séparatismes » .

Publicité

Ce dernier regrette le blocage par la « composante islamiste » du Conseil français du culte musulman des négociations sur la charte de valeurs qui devait précéder la mise en place du Conseil national des imams. Les explications de Tareq Oubrou, recteur de la mosquée de Bordeaux. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.