Invité France

France: «Il faut une plus grande coopération entre secteurs public et privé pour relancer l'investissement»

Audio 07:40
Le ministère de l'Économie et des Finances à Paris.
Le ministère de l'Économie et des Finances à Paris. AFP / Loic Venance
Par : Florent Guignard
9 mn

La pandémie de coronavirus a plombé la croissance et fait déraper la dette des économies déjà fragiles du sud de l'Europe. La France a dépensé sans compter depuis le printemps 2020 pour faire face à la crise sanitaire et économique, avec plus de 86 milliards d'euros déboursés pour soutenir les entreprises et le secteur de la santé. Le gouvernement prévoit que le pays devrait ainsi avoir terminé l'année 2020 avec une dette d'environ 120% du PIB, qui devrait encore gonfler à 122,4% cette année du fait de nouvelles dépenses pour soutenir l'économie. Le décryptage de Bruno Tinel, économiste et maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. 

Publicité

Bruno Tinel est l'auteur de Dette publique: sortir du catastrophisme, aux éditions Raisons d’Agir.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail