Invité international

UE-Russie : « trois diplomates russes expulsés en réponse au renvoi des diplomates européens »

Audio 05:37
Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et le chef de la politique étrangère de l'Union européenne, Josep Borrell, à l'issue de leur entretien à Moscou, en Russie, le 5 février 2021.
Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et le chef de la politique étrangère de l'Union européenne, Josep Borrell, à l'issue de leur entretien à Moscou, en Russie, le 5 février 2021. via REUTERS - RUSSIAN FOREIGN MINISTRY

Le dialogue semble bel et bien rompu entre la Russie et l’Union européenne après l'annonce de la préparation de sanctions européennes pour défendre les droits fondamentaux en Russie et le durcissement du Kremlin contre l'opposition, accusée de trahison. 

Publicité

L'UE doit réagir au camouflet infligé par le Kremlin à son émissaire Josep Borrell durant sa visite à Moscou. Mais les États membres sont divisés sur les sanctions envisagées, par crainte de conséquences économiques et diplomatiques. Désormais de nombreux eurodéputés réclament la démission du commissaire, face à l’« erreur grossière » de ce déplacement.

L'analyse de Jean Radvanyi, professeur émérite de géographie à l'Inalco. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail