Invité international

Accusations de crimes de guerre au Tigré: «On demande une enquête sous l'égide de l'ONU» (Amnesty)

Audio 05:33
Un combattant à la frontière du Tigré, en Éthiopie, avec l'Érythrée, le 22 novembre 2020.
Un combattant à la frontière du Tigré, en Éthiopie, avec l'Érythrée, le 22 novembre 2020. EDUARDO SOTERAS AFP

Dans un rapport rendu public ce vendredi, l'ONG Amnesty International accuse l'armée érythréenne d'avoir massacré « des centaines de civils » en novembre 2020 au Tigré, région du nord de l'Éthiopie où elle combattait les rebelles au côté des forces nationales. L'ONG base ses affirmations sur des témoignages de survivants - réfugiés au Soudan voisin ou joints par téléphone - et sur des images satellite de la ville d'Aksoum, une ville antique et sainte du nord du Tigré. Les explications de Jean-Baptiste Gallopin, consultant auprès de l'unité de réponse aux situations de crise d'Amnesty International.