Journal d'Haïti et des Amériques

Lutte anti-drogue: la confiance rompue entre les États-Unis et le Mexique

Audio 19:26
Salvador Cienfuegos, l'ancien ministre de la Défense mexicain, arrêté en octobre 2020 aux Etats-Unis pour trafic de drogue.
Salvador Cienfuegos, l'ancien ministre de la Défense mexicain, arrêté en octobre 2020 aux Etats-Unis pour trafic de drogue. © Daniel Becerril/REUTERS
Par : Mikaël Ponge
22 mn

Sujet majeur entre les deux pays d’Amérique du Nord, la lutte contre le trafic de drogue est un enjeu essentiel. Mais aujourd’hui, la coopération est devenue difficile.

Publicité

L’arrestation d’un ancien ministre de la Défense mexicain, en octobre 2020, aux États-Unis pour trafic de drogue a blessé le Mexique dans sa souveraineté. Mexico n’était au courant de rien et n’a pas apprécié. Depuis, le Mexique a exigé, et obtenu l’abandon des poursuites américaines, mais a également voté une loi qui limite historiquement l’action de la DEA, l’agence antidrogue américaine, sur son territoire. Un dossier d’Alix Hardy.

 

  • Le projet de nouvelle Constitution présenté en Haïti

Les autorités haïtiennes ont rendu public, le mercredi 3 février 2021, un projet de nouvelle Constitution dans l'espoir de sortir des blocages politiques qui paralysent le pays. Un texte qui renforcerait les pouvoirs de l'exécutif à l'heure où le président Jovenel Moïse est sur la sellette. Un référendum constitutionnel est prévu le 25 avril pour une approbation du texte par le peuple. Son application bouleverserait la scène politique du pays avec la suppression du Sénat et celle du poste de Premier ministre, remplacé par un vice-président élu en même temps que le président, dans un suffrage à un seul tour au lieu de deux aujourd'hui. Décryptage avec notre confrère du Nouvelliste, Frantz Duval.

 

  • La campagne de vaccination contre le Covid démarre au Chili

Elle  a commencé, le mercredi 3 février 2021, à grande allure, avec 140 000 personnes qui ont reçu leur première injection en une journée. L'ambition du gouvernement est d'atteindre 15 millions de personnes vaccinées sur les 18 millions que compte le pays, d'ici le mois de juillet 2021. Le Chili a misé sur le vaccin chinois Sinovac et avait déjà lancé la vaccination de son personnel de santé depuis décembre 2020. Le pays a passé des accords pour acheter 36 millions de doses de vaccins avec plusieurs laboratoires, car l'épidémie a durement frappé le pays.

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail