Journal d'Haïti et des Amériques

Immigration aux États-Unis: «les résultats ne seront que sur le long terme»

Audio 19:30
La vice-présidente américaine Kamala Harris, au Guatemala, le 7 juin 2021.
La vice-présidente américaine Kamala Harris, au Guatemala, le 7 juin 2021. © Johan Ordóñez/AFP

Près de 180 000 migrants ont été interpellés à la frontière sud des États-Unis au mois d'avril 2021. Un record en 15 ans. En charge de ce dossier, Kamala Harris, la vice-présidente américaine a entamé, le dimanche 6 juin 2021, une mini-tournée au Guatemala et au Mexique pour s’attaquer aux «racines» de ces migrations.

Publicité

«Ne venez pas aux États-Unis». Après le secrétaire d'État Anthony Blinken, c'est au tour de la vice-présidente américaine de répéter ce message. Plus de 80% des quelque 180 000 migrants illégaux arrêtés à la frontière avec le Mexique, en avril 2021, étaient originaires du Mexique et de ce qu'on appelle le «triangle nord» : Guatemala, Honduras et Salvador. «Si vous venez, vous serez renvoyés», a bien insisté Kamala Harris en déplacement pour la première fois au Guatemala, le lundi 7 juin 2021, pour évoquer ce dossier brûlant. Une mini-tournée régionale qui se poursuit, ce mardi 8 juin, au Mexique où elle rencontre le président Andrès Manuel Lopès Obrador. « On est dans la bonne direction (…) elle parle franc et direct à ses interlocuteurs », estime notre invité Olivier Richomme, maitre de conférences en Civilisation américaine à l'Université de Lyon 2, selon qui « il n’y a pas de bonnes solutions » dans ce dossier, dont on ne verra les résultats « que sur le très long terme ». C’est en tout cas pour ce spécialiste « une première pierre dans une direction opposée à celle de Trump » en tentant de s’attaquer « aux causes de l’immigration ».

 

  • Haïti: report sine die du référendum constitutionnel

Le référendum constitutionnel prévu le 27 juin 2021, largement contesté par l'opposition, a été reporté sine die en raison de la crise sanitaire causée par l'épidémie de coronavirus. L'administration électorale haïtienne l’a annoncé hier soir (7 juin 2021). Aucune nouvelle date pour sa tenue n'a pour l'instant été fixée.

L'opposition politique et civile qui dénonçait le caractère anticonstitutionnel de ce référendum réclamait son annulation pure et simple. Elle se réjouit de cette annonce, comme nous le détaille Gotson Pierre, rédacteur en chef du site Alterpresse qui rappelle que la communauté internationale avait elle aussi exprimé ses réticences.

 

  • Le choc au Canada

La communauté musulmane dénonce un acte terroriste après la mort, le lundi 7 juin 2021, de 4 membres d'une même famille, tués par un chauffard qui a  délibérément projeté sa voiture sur eux dans la ville de London. Le conducteur âgé de 20 ans a été arrêté. La police n'exclut pas un acte islamophobe. Ce drame, qui a provoqué une vive émotion, constitue l'attaque anti-musulmans la plus meurtrière au Canada depuis la fusillade de la mosquée de Québec qui avait fait six morts en 2017.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail