Littérature sans frontières

Aimé Césaire, dix ans après son entrée au Panthéon, une vie politique et poétique

Audio 29:00
Le poète Aimé Césaire posant, en 2003, à la mairie de Fort-de-France, dont il a dirigé la destinée pendant près de 5 décennies.
Le poète Aimé Césaire posant, en 2003, à la mairie de Fort-de-France, dont il a dirigé la destinée pendant près de 5 décennies. (Photo: AFP)

En ce 21 mai qui célèbre le 20ème anniversaire de la promulgation la Loi Taubira reconnaissant la traite et l’esclavage comme crimes contre l’humanité, et à l'occasion du 10ème anniversaire de l'entrée au Panthéon d’Aimé Césaire (1913-2008), l'émission fait entendre à nouveau de celui dont on se souvient autant pour son combat politique que son œuvre poétique. 

Publicité

 

Entretiens avec Aimé Césaire de Marijosé Alie
Entretiens avec Aimé Césaire de Marijosé Alie © HC

"Entre 1983 et 2007, Marijosé Alie a suivi Aimé Césaire dans sa vie publique et dans sa vie d’écrivain. À l’occasion d’interviews ou d’échanges plus intimes, la journaliste n’a cessé de questionner le politique, le poète, le dramaturge et l’homme. À la faveur de ces conversations devenues au fil du temps des moments de grande complicité, Marijosé Alie a tenté d’aller au plus près de la pensée de celui qui a défendu toute sa vie le concept de négritude, la dignité de l’humanité et les identités multiples. Elle a déchiffré les pauses et les silences derrière les discours, les expressions de son visage ou celles de son corps et a tenté de faire parler l’homme. Elle propose, à travers cet ouvrage, le portrait d’un homme simple, pudique et incandescent. Une lecture éclairée de sa vision du monde." (Présentation des éditions Hervé Chopin)

Marijoé Alie en studio à RFI (mai 2021)
Marijoé Alie en studio à RFI (mai 2021) © Catherine Fruchon-Toussaint/RFI

Journaliste de formation, Marijosé Alie fait carrière dans le service public, à la télévision. Successivement grand reporter, rédacteur en chef, directrice régionale, elle évolue entre Paris, Dijon et la Martinique jusqu’en 2002, où elle occupe à Paris le poste de directrice de l’international à RFO. Elle est ensuite nommée directrice déléguée aux programmes, chargée de la diversité pour l’ensemble des chaînes du groupe France Télévisions, qu’elle quitte en 2014 pour se consacrer à ses deux autres passions. La musique, dans les années 1980, elle compose, écrit et chante Karésé Mwen qui devient un tube. Et la littérature, avec un premier roman Le Convoi qui a reçu le Prix Ivoire en 2016 et Une semaine et un jour, paru en 2020.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail