Accéder au contenu principal
Nouvelles technologies

Covid-19: une plateforme numérique pour gérer les vaccins en Afrique

Audio 02:08
Oracle, le spécialiste du traitement des données.
Oracle, le spécialiste du traitement des données. © SOPA Images / Getty Images

L’ONG Tony Blair Institute et le spécialiste du traitement des données Oracle offrent aux gouvernements du Ghana, du Rwanda et du Sierra Leone une plateforme numérique de gestion des vaccins. Ces dossiers de santé électroniques seront opérationnels pour distribuer le vaccin contre la Covid-19 quand il sera disponible en Afrique. 

Publicité

Le concept du « cloud computing », appelé aussi « informatique en nuage » en français ou encore par le terme plus poétique « d’infonuagique » au Canada, est de permettre un accès facilité et quel que soit le matériel utilisé, à des services numériques distants par Internet. Cette informatique dématérialisée qui s’adresse autant aux acteurs publics comme privés a permis de créer les dossiers de santé des populations du Ghana, du Rwanda et de la Sierra Leone. Une numérisation des données médicales a été réalisée par l’entreprise américaine Oracle pour le compte de l’institut de l’ancien Premier ministre de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, Tony Blair.

L’objectif est de gérer en temps réel des campagnes de vaccinations contre la fièvre jaune, le papillomavirus humain, la polio, la rougeole, et contre la pandémie de la Covid-19 « dès que les vaccins seront prêts à être distribués en Afrique », précise Karine Picard, directrice générale d’Oracle France, « c'est une plateforme qui va pouvoir se connecter avec l’ensemble des systèmes médicaux très hétérogènes qui existent déjà dans les pays. C’est un système très ouvert qui va permettre cette collecte de données en temps réel au travers des praticiens, des docteurs, des infirmières, des ONG, qui sont sur le terrain pour s’assurer d’une couverture vaccinale globale. L’intérêt pour les gouvernements est qu’on leur enlève toutes les contraintes technologiques liées à la maintenance de ce type d’outil. Fort d’une grande expérience de travail avec les gouvernements en Afrique, cela faisait sens de nous associer avec le Tony Blair Institute pour cette fois leur donner gratuitement et pour dix ans cette plateforme qui permettra aux pays africains d’améliorer leur couverture sanitaire et vaccinale. »

La collecte des informations concernant les personnes qui se font vacciner s’effectue en utilisant des tablettes et des téléphones intelligents à faible coût afin d’enregistrer et de vérifier leur identité. Ces données sont ensuite ajoutées aux dossiers de santé qui seront stockés et accessible en ligne dans la base de données « infonuagique » d’Oracle. Et petit détail qui a son importance, si chaque État souverain a un contrôle absolu sur ces données médicales sensibles, elles sont entièrement anonymisées et ne peuvent faire l’objet d’aucune commercialisation.

Vous avez des questions ou des suggestions ? Vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.