Reportage international

Covid-19 en Espagne: le tourisme s'éveille à nouveau

Audio 02:31
Une place du village de Jarandilla de la Vera, en Espagne.
Une place du village de Jarandilla de la Vera, en Espagne. © Getty Images/Universal Images/Geography Photos

Avec un taux d’incidence en dessous de 200 pour 100 000 habitants, l’Espagne desserre la vis et les Espagnols retrouvent sur quasiment tout le territoire les restaurants, cafés, centres commerciaux et activités culturelles. À deux heures de Madrid, les villages pittoresques d’Estrémadure, sont pris d’assaut par les touristes nationaux, qui profitent de la mobilité, certains même pour faire du tourisme.

Publicité

De notre correspondante à Jarandilla de la Vera,

Avec les beaux jours, le joli village de Jarandilla de la Vera et son château transformé en hôtel parador retrouve presque l’ambiance d’avant la pandémie. La levée des barrages entre les régions et l’ouverture des restaurants et bars attirent les premiers visiteurs. Valise à la main sur le parking de l’hôtel, Antonio et son épouse Marisa s’apprêtent à passer quelques jours en Estrémadure.

Pour ce couple de sexagénaires, originaire de Madrid, cette sortie est la première en trois mois. « C’est une bénédiction d’être ici, on a la chance que notre gouvernement voie de cette façon la pandémie. Tout est ouvert et on peut visiter pratiquement toute l’Espagne. Il n’y a pas de risque, car les mesures de sécurité sont bonnes si on suit à la lettre le protocole. Là, on va aller visiter l’endroit où est enterré l’empereur Charles Quint », disent-ils.

Rester prudent et respecter les règles

Carla tient un bar sur la place centrale, depuis quelques jours, elle se réjouit de voir les clients arriver. « On voit qu’il y a plus de monde depuis qu’ils ont ouvert le cloisonnement par région. C’est sûr, cela fait du bien de voir tous ces gens. Les personnes se décident à bouger et à prendre du bon temps, c’est bon pour tout le monde, et puis la solitude, ce n’est pas fait pour nous », assure Carla.

Visage masqué, les touristes restent toutefois très prudents et respectent les règles et les gestes barrières, comme le confie Laura, venue rendre visite à ses parents. « Là, on est un groupe de six et on doit suivre les consignes. On ne peut pas être plus de 4 à une table sur les terrasses, on fait deux groupes, c’est comme ça. On essaye de s’habituer à cette normalité et retrouver une certaine routine », confie Laura.

Le pari de la sauvegarde de l’activité économique

Face à ces visiteurs venus d’autres régions d’Espagne, les villageois, notamment les personnes âgées, gardent une certaine distance, comme le confirme Maria, une habitante de Jarandilla, qui vient de fêter ses 73 ans et qui n’est pas sortie de son village depuis un an.

« Comme vous pouvez le voir, on est en train de prendre un café en terrasse, mais c’est notre seule sortie jusqu’à demain matin. On met bien le masque et on ne s’approche de personne. Quand le vaccin sera efficace partout, et bien là oui, on sortira plus loin », déclare Maria.

L’Espagne, qui a fait le pari de sauvegarder l’activité économique en laissant ouvertes la restauration et les activités culturelles, compte sur le sens de la responsabilité des citoyens pour éviter un nouveau pic de contagions et sauver ainsi la Semaine sainte avec le retour des touristes étrangers.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail