Revue de presse française

À la Une: la main tendue de Biden à l’Iran

Audio 04:01
Joe Biden à la Maison Blanche le 5 février. (Illustration)
Joe Biden à la Maison Blanche le 5 février. (Illustration) REUTERS - KEVIN LAMARQUE

Publicité

Les concessions américaines relancent l’espoir d’une réouverture du dossier nucléaire iranien. Lequel, s’il avait été « mort », aurait signifié « la bombe iranienne. Ou la guerre », résume Le Figaro. Mais le nouveau président des États-Unis, hier, a « mis de l’huile dans les rouages ».

Amorce de décrispation donc, mais tandis que le patron de l’Agence internationale de l’énergie atomique est attendu aujourd’hui à Téhéran, une source diplomatique française confie toutefois au Figaro que la situation demeure « précaire » sur ce dossier du nucléaire iranien, et qu’il faut « tout essayer jusqu’à la dernière minute ». À suivre, donc…

Le tollé de « l’islamo-gauchisme » universitaire pointé par Frédérique Vidal

En France, cette polémique au sujet des récentes déclarations de la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, lorsque Frédérique Vidal avait dénoncé « l’islamo-gauchisme » au sein des universités. Avant que Frédérique Vidal tente, comme elle s’est engagée à le faire très bientôt, de clore le débat, Le Figaro consacre sa manchette à ladite polémique relative à ce que ce journal appelle une « dérive militante » en France.

Pour ce journal, pas de doute, non seulement « l’islamo-gauchisme » est une réalité qui a pignon sur campus, non seulement il ne s’agit que d’un versant d’une « bêtise sophistiquée », mais Le Figaro n’y voit « qu’un des symptômes d’une guerre idéologique (qui) installe l’obsession de la race, du genre, de l’identité, des laboratoires de recherche jusqu’aux studios de la radio publique » et qui « impose des concepts aussi incertains que militants : « privilège blanc », « gender fluid », « racisme systémique »… Point de liberté pour les ennemis de cette doxa, se scandalise Le Figaro. Syndicats et associations montent la garde ».

Et comme les dirigeants de la gauche française avaient unanimement condamné les propos de Frédérique Vidal, Le Figaro souligne qu’ils ne sont pas en phase avec leurs sympathisants puisque, selon un sondage Ifop pour CNews et Sud Radio, rapporté par ce-même Figaro, « 53 % des Français proches du PS estiment que l’islamo-gauchisme correspond à un courant de pensée répandu » en France. « Les sympathisants de La France Insoumise sont 40 % à partager cette position, et 45 % parmi ceux d’Europe Écologie-Les Verts. De quoi donner le sentiment d’un décalage entre les accusations des figures de chaque parti et bon nombre de leurs électeurs », souligne Le Figaro.

Menaces de mise à l’index pour… l’avocat Olivier Duhamel

Menace de sanctions disciplinaires pour Olivier Duhamel. Accusé d’inceste dans le livre de sa belle-fille Camille Kouchner, ce politologue, fraîchement inscrit en tant qu’avocat, fait à présent l’objet d’une procédure interne au barreau de Paris :

Deux quotidiens, Libération et Le Parisien, révèlent cette procédure disciplinaire initiée par le Conseil de l’ordre du barreau de Paris. Le premier pour signaler que « le bâtonnier de Paris a décidé d’engager une enquête disciplinaire contre Duhamel. Il en a informé le Conseil de l’ordre mardi et devrait rapidement désigner un rapporteur, qui sera chargé d’instruire le dossier », mais aussi qu’Olivier Duhamel « risque une interdiction temporaire d’exercer voire la radiation définitive du barreau, plutôt qu’un simple blâme ou avertissement ».

Le second pour rapporter les mêmes informations, mais aussi pour préciser que « l'affaire peut également se solder par une simple admonestation ».

Et même dans le cas où les faits présumés allégués dans le livre de la fille de l’ancien ministre Bernard Kouchner seraient prescrits, ces deux quotidiens soulignent que la prescription pénale ne s’applique pas dans le cadre d’une procédure disciplinaire de ce type.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail