Algérie: «Le Hirak ne peut pas prendre la place du pouvoir»

Audio 05:09
Des étudiants algériens manifestent le 18 février 2020 à Alger, la capitale, quelques jours avant le premier anniversaire du mouvement du « Hirak ».
Des étudiants algériens manifestent le 18 février 2020 à Alger, la capitale, quelques jours avant le premier anniversaire du mouvement du « Hirak ». AFP/Ryad Kramdi

Bientôt treize mois que les Algériens marchent toutes les semaines pour demander un changement de système politique dans leur pays. Le « Hirak » a considérablement fait bouger les lignes, désormais quel avenir pour ce mouvement qui rassemble les différentes tendances de la société algérienne ? Hocine Belalloufi vient de publier « Le peuple insurgé, en réforme et révolution », aux éditions du Croquant, plaide pour l'ouverture de négociations avec le pouvoir, en vue d'une transition politique. Il répond aux questions d'Alexis Guilleux.