Accéder au contenu principal
Revue de presse française

À la Une: 7 milliards d’€ pour éviter le crash d’Air France

Audio 04:59
Des employés de l'aéroport de Roissy déchargent une cargaison de masques d'un avion d'Air France en provenance de Chine, le 29 mars 2020.
Des employés de l'aéroport de Roissy déchargent une cargaison de masques d'un avion d'Air France en provenance de Chine, le 29 mars 2020. AIR FRANCE / AFP

Publicité

Air France sauvé des airs. Ou plutôt du sol, où la compagnie aérienne française est clouée pour cause de coronavirus. La compagnie aérienne française ne sera pas nationalisée, mais elle va recevoir des aides pour un total de 7 milliards d’euros début mai, dont 4 milliards de prêts bancaires garantis à 90 % par l’État, plus une avance de 3 autres milliards de ce-même Etat actionnaire… « L’enveloppe financière est impressionnante », souligne Le Figaro. Et dans le même temps, la compagnie KLM, liée à Air France, qui doit également bénéficier d’aides de l’État néerlandais de 2 à 4 milliards….

« Cet apport d’argent frais sera bienvenu pour Air France car le transport aérien risque d’être dans la tourmente un long moment », prévient Le Figaro. Lequel quotidien prévient que cette énorme bouffée d’oxygène pour les réacteurs d’Air France s’accompagnera ultérieurement de deux nouveaux plans visant à faire des économies. « Le réseau domestique d’Air France structurellement en lourdes pertes pourrait être revu à la baisse, avertit Le Figaro. Parmi les idées évoquées, réduire les liaisons interrégionales assurées par Hop! et transférer à Transavia, la filiale low-cost du groupe, des lignes d’Air France au départ d’Orly ».

5 autres milliards pour éviter la sortie de route de Renault

Un prêt de 5 milliards d'euros est également à l’étude pour aider le groupe automobile Renault à traverser la crise du coronavirus. C’est ce qu’a annoncé hier le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire ayant souligné que ce qui était en jeu, c’est rien moins que « notre industrie automobile, c'est un fleuron industriel qui appartient à notre culture, à notre histoire, Renault ! C'est un million d'emplois sur tout notre territoire qui sont liés à la filière de l'industrie automobile ».

Comme le rappelle le journal économique La Tribune, « il y a environ un mois déjà, Jean-Dominique Senard, président Renault, avait confirmé qu'il aurait probablement recours à un prêt garanti par l'Etat, excluant ainsi une augmentation de capital, apparentée à une nationalisation ».

Le plan lesbienne, gay, bisexuelle, trans, queer, intersexe et assimilées

En France encore, ce plan d’urgence spécifique pour soutenir les personnes LGBT. Dans Libération, la secrétaire d'Etat à l'Egalité hommes-femmes annonce ce plan dans le contexte de la crise du coronavirus. « Beaucoup de jeunes vivent actuellement un enfer », dit à Libé Marlène Schiappa, qui annonce notamment avoir « débloqué 300.000 euros afin de financer 6.000 nuitées d'hôtel pendant le confinement » afin de « permettre aux jeunes confrontés à de la violence homophobe d'être protégés ».

Dans Libération, Marlène Schiappa le déclare : « on sait par les associations et les services sociaux que beaucoup de jeunes vivent actuellement un enfer, soit parce qu’ils sont confinés avec des parents homophobes qui ne savent pas que leur enfant est gay, bi ou lesbienne, soit parce qu’ils ont déjà fait leur coming out et vivent alors parfois de véritables persécutions au sein de leur foyer », dit la secrétaire d'Etat à l'Egalité hommes-femmes dans Libé.

Marcel Dessailly alerte l’Afrique

En Afrique, nous en parlions hier, la situation sanitaire, globalement, semble moins alarmante qu’en Europe, mais attention, le coronavirus peut « exploser », et ce « à tout moment ». C’est la mise en garde de Marcel Dessailly. Le footballeur français, champion du monde en 1998, est actuellement confiné dans la capitale du Ghana, à Accra, sa ville natale. C’est de là que l’ancien joueur de Marseille et de Milan, a, par téléphone, dit son inquiétude au journal Le Parisien. « On est assis sur une bombe à retardement, y lance Marcel Dessailly. A tout moment, le coronavirus peut exploser en Afrique ! ». Cette crise l’a changé du tout au tout. « Je suis totalement différent, dit-il au Parisien. J’ai appris qu’il ne faut pas être obnubilé par la réussite professionnelle » et il conseille aux lecteurs de ce quotidien d’apprécier « les moments de joie du quotidien, la famille ». Justement, Marcel Dessailly considérait l’ancien président de l’OM Pape Diouf comme « un membre de (sa) famille ». Evoquant l’après-pandémie, l’homme aux pieds d’or préconise de « redémarrer un peu plus tard les prochains championnats. Et pourquoi pas décaler légèrement l’Euro » de football, suggère-t-il au Parisien.

Robert Herbin, le calvaire du grand Vert

Dans les colonnes duquel Marcel Dessailly dit également son inquiétude pour l’état de santé de Robert Herbin. Âgé de 81 ans, le mythique entraîneur de l’AS Saint-Etienne, finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1976, est actuellement hospitalisé au CHU de cette ville du centre-sud de la France, « dans un état physique inquiétant », signale encore Le Parisien.

Robert Herbin a été découvert chez lui par les gendarmes, mobilisés par la mairie de Saint-Etienne qui avait été alertée par la sœur de l’ancien entraîneur des Verts. Quand les pandores sont entrés chez Robert Herbin, où il vivait avec la seule compagnie de ses chiens, il était « incapable de se mouvoir ». En se réveillant, « il a voulu quitter le CHU », mais les médecins « s’y sont opposés », raconte avec tristesse Le Parisien. Ainsi passe la gloire du monde…

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.