Accéder au contenu principal
Débat du jour

La volonté de puissance chinoise peut-elle être contestée ?

Audio 29:30
Le président chinois Xi Jinping, lors d'un discours à Hong Kong.
Le président chinois Xi Jinping, lors d'un discours à Hong Kong. Anthony WALLACE / AFP

À la fin de cette semaine, la Chine reprendra les choses là où elle les avait laissées en organisant l'assemblée nationale populaire initialement prévue en mars 2020 et qui avait dû être reportée pour cause de coronavirus.

Publicité

Les 3 000 délégués voudront proclamer la victoire contre l'épidémie et sous l'autorité du président Xi Jinping. Le message, c'est que le pays repart dans un esprit peut-être encore plus conquérant qu'avant la pandémie née sur son territoire. Que ce soit sur le plan idéologique, diplomatique, commercial et même militaire, le pays n'a plus du tout l'intention de faire profil bas, notamment face aux États-Unis. La volonté de puissance chinoise peut-elle être contestée ? C'est la question du jour.

Pour en débattre :

- Antoine Bondaz, chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS)et enseignant à Sciences Po
- Pierre Grosser, historien, spécialiste des Relations internationales. Professeur et chercheur à Sciences Po. Auteur du livre « L’histoire du monde se fait en Asie »,  Odile Jacob
- Pierre-Antoine Donnet, journaliste, ancien rédacteur en chef central de l’Agence France-Presse et l’ancien correspondant à Pékin et à New York. Auteur d’une quinzaine d’ouvrages consacrés à la Chine, Tibet, Japon. Le 28 mai 2020, sortira son dernier livre « Dans Le leadership mondial en question, l’affrontement entre la Chine et les États-Unis », aux Éditions de l’Aube.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.