Accéder au contenu principal
De vive(s) voix

Louis de Funès: «Ma mère fut à son insu mon professeur de comédie»

Audio 29:00
L'acteur français Louis de Funès, lors du tournage du film « L'Homme orchestre » (réalisé par Serge Korber). Bassano Romano (Viterbe), Italie, mars 1970.
L'acteur français Louis de Funès, lors du tournage du film « L'Homme orchestre » (réalisé par Serge Korber). Bassano Romano (Viterbe), Italie, mars 1970. Marisa Rastellini/wikimedia.org
Par : Pascal Paradou

Notre voix remarquable du jour est celle d'un grand comédien.À l’occasion de la rétrospective que lui consacre la Cinémathèque Française, entretien avec Louis de Funès (1914-1983), tiré d'une archive de 1981, au micro de Macha Béranger. Acteur de quelques-uns des plus grands succès du cinéma, La Grande Vadrouille, L’Avare, La folie des grandeurs ou La Soupe aux choux, il est connu pour ses mimiques et ses onomatopées. Un talent qu’il tient de sa mère !

Publicité

Entretien : avec Michel Boiron, directeur général du CAVILAM (Centre d’approches vivantes des langues et des médias). Basé à Vichy, dans le centre de la France, le centre est en lien avec les Alliances Françaises, et accueille chaque année des étudiants étrangers pour leur enseigner la langue et la culture française. Mais, la crise sanitaire a bouleversé l’organisation de ce centre et du réseau l’entourant. Michel Boiron nous en dit plus.

Chronique : « La Puce à l’oreille », de Lucie Bouteloup sur les dialogues dans les films de Jacques Tati.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.