Accéder au contenu principal
Journal d'Haïti et des Amériques

Pérou: la crise sanitaire s’intensifie 

Audio 19:30
Le président péruvien Martin Vizcarra, lors de sa visite dans la ville d'Arequipa, en début de semaine.
Le président péruvien Martin Vizcarra, lors de sa visite dans la ville d'Arequipa, en début de semaine. Handout / PRESIDENCIA DEL PERU / AFP
Par : Adrien Delgrange

Au Pérou, pays d'Amérique latine le plus touché par la crise sanitaire après le Brésil, le nombre de morts causés par le Covid-19 a été revu à la hausse à près de 17 500. Plus de 366 500 cas ont, par ailleurs, été rapportés.

Publicité

Malgré un confinement prolongé jusqu’au 31 juillet 2020, Arequipa, la deuxième ville du pays, fait face à une explosion du nombre de cas de contaminations et de morts du coronavirus. Résultat : les hôpitaux de la ville sont débordés. Le personnel de santé et les familles des patients, en colère, dénoncent la mauvaise gestion des autorités.

Aux États-Unis, la pandémie continue à faire des ravages et cela affectera aussi l’élection présidentielle de novembre 2020
D’après le Washington Post, les autorités électorales des États préparent massivement l’organisation d’un vote à distance, par courrier. Pour l’instant, plus de trois quarts des Américains pourront opter pour cette méthode en novembre prochain. Certains États ont déjà mis en place un vote à distance automatique. D’autres acceptent que les électeurs ne se rendent pas aux urnes, mais il leur faut une excuse valide, nous dira Achim Lippold dans la revue de presse.

En Haïti, c'est un navire chargé d'essence qui se fait attendre... le carburant doit permettre de faire tourner des générateurs pour que les Haïtiens obtiennent un peu d'électricité... nous serons en ligne de Port-au-Prince avec le rédacteur en chef du Nouvelliste. Autre sujet à lire dans le Nouvelliste, c’est la démission du chef du parquet de Port-au-Prince.

Il sème la terreur au Mexique : c'est un cartel !
Son nom ? Cartel Jalisco Nouvelle Génération, créé il y a un peu plus de 10 ans, alors que plusieurs attaques de hauts fonctionnaires lui ont été attribuées dans la capitale, Mexico. Aujourd'hui, cette organisation criminelle est considérée comme la plus puissante du pays. La tête de son chef a été mise à prix par les Américains. Marie Normand nous décrira l'influence de ce cartel.

Enfin nous allons en Martinique, où une manifestation contre les violences policières s'est déroulée hier soir (22 juillet 2020), à Fort-de-France.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.