Accéder au contenu principal
Reportage culture

«Les Bantous de la capitale», l'orchestre de référence de Brazzaville et de l’indépendance du Congo

Audio 02:54
Les Bantous de la Capitale était le groupe congolais le plus connus des années 1960.
Les Bantous de la Capitale était le groupe congolais le plus connus des années 1960. DR

Le 15 août 1960, il y a exactement 60 ans, le Congo-Brazzaville accédait à l'indépendance, et comme à chaque date anniversaire de ces indépendances, RFI vous fait revivre l'ambiance musicale de l'époque. Aujourd'hui, avec le groupe Les Bantous de la capitale.

Publicité

L'histoire de la musique du Congo-Brazzaville est indissociable de ce qui se passe de l'autre côté du fleuve Congo à Kinshasa, ancienne Léopoldville.

Si les Bantous de la capitale sont bien nés en 1959 à Brazzaville, les membres de l'orchestre s'étaient rencontrés quelques années plus tôt dans la capitale de l'ancien Congo belge.

L'année 1960 voit les Bantous sillonner toute l'Afrique de l'Ouest et l'Afrique centrale au rythme des indépendances : Bénin, Tchad, Centrafrique et bien sûr Congo-Brazzaville où le groupe se produit le 15 août.

Sur ce titre, « Mokili », les Bantous chantent les espoirs de la nouvelle République : « Sachez-le, jeunes et vieux, le Congo était un pays de 3 francs - Il y a une nette différence entre l'époque des aîeux et la nôtre. ». L'essor des Bantous de la capitale commence juste après l'indépendance.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.