Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Une piètre saison touristique

Audio 19:30
Des sauveteurs en mer surveillent le plongeoir, inaccessible à cause du Covid-19, sur la plage à Galway en Irlande, le 11 août 2020.
Des sauveteurs en mer surveillent le plongeoir, inaccessible à cause du Covid-19, sur la plage à Galway en Irlande, le 11 août 2020. REUTERS/Clodagh Kilcoyne
Par : Frédérique Lebel
22 mn

C’est un des premiers secteurs victimes de la pandémie. Le tourisme ! Des hôtels qui ne remplissent que 30 à 50 % de leurs chambres. Des revenus en baisse en chute libre au sud de l’Europe comme ailleurs.

Publicité

L’Irlande, qui a accueilli l’an dernier 10 millions de visiteurs étrangers, a dû cette année se contenter de deux fois moins :4 millions de touristes
Pour tenter de sauver la saison le gouvernement a lancé le « staycation », entendez les vacances à la maison. Presque un succès à Galway dans l’ouest du pays. Une destination prisée entre toutes où s’est rendue Emeline Vin.

Frontières fermées en Hongrie
Plus de touristes en Hongrie depuis mardi 1er septembre ! Le gouvernement de Viktor Orban a décidé de fermer les frontières. Avec une exception notable pour les visiteurs polonais, tchèques et slovaques.
Autant dire un coup dur pour les professionnels du tourisme et les propriétaires d’appartements Airbnb. Mais les habitants, eux, ne s’en plaignent pas. C’est plus calme ! À Budapest, reportage de Florence La Bruyère.

La Turquie découvre #metoo
Le mouvement Metoo n’a pas fini de provoquer des déflagrations dans le monde. Dernier en date : la Turquie, un pays jusqu’alors assez absent du mouvement, et où seul un tiers des femmes travaille. Ce sont les avocates, elles aussi victimes de harcèlement sur leur lieu de travail qui sont à l’origine de cette libération de la parole. Depuis plusieurs mois, la colère s’exprime et le mouvement s’organise grâce aux témoignages des victimes. Reportage à Istanbul d’Anne Andlauer.

L’Italie et le harcèlement dans le milieu médical
L’Italie est aussi un pays où la parole des femmes a été très peu entendue. Mais depuis plusieurs mois, plusieurs affaires d’abus sexuels de médecins sur leur patientes ont défrayé la chronique. Difficile de parler d’un sujet presque tabou en cette période de pandémie. En Italie, reportage de Cécile Debarge.

En un mot : « Pila » en roumain
Comme chaque semaine nous revenons sur un mot, une expression symptomatique. On se penche ce mercredi sur le mot Pila en roumain, littéralement une pile, autant dire un coup de pouce ou un piston. Ce qui nous amènera à parler de la corruption un fléau dans le pays classé le quatrième le plus corrompu de l’Union Européenne selon l’ONG Transparency International.
Pas étonnant que le terme de Pila revienne souvent dans les conversations des Roumains. C’est ce que nous explique Benjamin Ribout à Bucarest.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.