Accéder au contenu principal
Reportage Afrique

[Rapport Mapping 1/3] RDC: Tingi Tingi, l'installation du camp et le massacre

Audio 02:24
En 1997, des réfugiés rwandais arrivent à Ubundu en RDC (ancien Zaire), ils ont fui le camp de Tingi Tingi attaqué à l'époque par les forces rebelles de Laurent Désiré Kabila.
En 1997, des réfugiés rwandais arrivent à Ubundu en RDC (ancien Zaire), ils ont fui le camp de Tingi Tingi attaqué à l'époque par les forces rebelles de Laurent Désiré Kabila. CHRISTOPHE SIMON / AFP

Il y a dix ans jour pour jour, le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme publiait son rapport Mapping, un texte sur les crimes les plus graves commis en RDC, entre 1993 et 2003, et notamment pendant les deux guerres du Congo.

Publicité

Le village de Tingi Tingi, dans la province de Maniema, est l’un des endroits où se sont produits certains de ces crimes : en mars 1997, des combattants de l’AFDL, -l'Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo- et de l’APR -l’Armée patriotique rwandaise- y ont tué des réfugiés hutus rwandais. Ces réfugiés étaient réunis dans l’un des plus grands sites qui leur avait été réservé à l’époque. Des enfants, des vieillards, des malades étaient parmi les victimes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.