Accéder au contenu principal
Chronique des matières premières

Riz: l’Inde s'impose comme premier fournisseur de l’Afrique

Audio 02:03
Des ouvriers transportent des sacs de riz dans une usine, à la périphérie d'Ahmedabd en Inde, le 20 avril 2020.
Des ouvriers transportent des sacs de riz dans une usine, à la périphérie d'Ahmedabd en Inde, le 20 avril 2020. REUTERS/Amit Dave

Le riz indien est en train de se substituer au riz thaïlandais en Afrique. Il s’exporte comme jamais cette année, malgré les retards occasionnés par le Covid.

Publicité

Petite révolution dans le commerce mondial du riz. L’Afrique, qui importait majoritairement son riz de Thaïlande, se tourne de plus en plus vers l’Inde, qui sera cette année son premier fournisseur. L’Inde a dépassé depuis quelques années la Thaïlande en terme d’exportations mais jusqu’à présent les deux pays se suivaient de près et le riz thaï avait conservé la faveur des acheteurs africains.

Exportations thaïlandaises en recul de 30%

Cette année, la récolte intermédiaire thaïlandaise s’est effondrée à cause de la sécheresse. Le royaume asiatique s’est replié sur son marché intérieur et donc le riz thaï est devenu très cher à l’international. Les exportations de la Thaïlande sont en recul de 30% cette année, estime l’économiste du CIRAD Patricio Mendez del Villar. Quant au riz vietnamien, son prix a gonflé depuis la menace des autorités de Hanoï d’imposer un embargo sur les exportations, pour préserver la consommation vietnamienne, face, là aussi, à une moindre récolte dans la région du Mékong et au confinement de la population.

Riz indien le moins cher au monde

Le riz indien est donc le moins cher au monde : 360 dollars la tonne, contre 460 à 470 pour les riz thaï et vietnamien. « L’écart de prix est exceptionnel », souligne Mamadou Ciss, d’Alliance Commodities. Des négociants les plus petits aux plus gros, « on se rue sur le riz indien qui se substitue au riz thaïlandais... Le Sénégal a beaucoup acheté. La Guinée, la Côte d’Ivoire achètent, la Sierra Leone, le Liberia… ». Rien qu’en juillet, période de soudure en Afrique, l’Inde a exporté 825 000 tonnes vers le continent, souligne le CIRAD.

L’Afrique, deux tiers des exportations de riz non basmati indien

Du riz étuvé principalement, comme le riz thaï. Mais aussi du riz blanchi des réserves gouvernementales indiennes, un stock gigantesque de 34 millions de tonnes. Le trafic est interdit mais courant. L’Inde n’a jamais interrompu le chargement des bateaux malgré le Covid, souligne le courtier Jean-Pierre Brun, même si les délais ont été plus longs parce que les opérations se font encore à la main. Les fortes pluies qui s’abattent désormais sur les côtes indiennes devraient tout de même ralentir le rythme des expéditions d’ici la fin de l’année mais l’Inde devrait exporter pas moins de 12 millions de tonnes de riz cette année, deux fois plus que la Thaïlande, dont 44% vers l’Afrique, sur l’année fiscale indienne (avril 2020 à mars 2021), 65% même, souligne le CIRAD, si l’on exclut le riz basmati.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.