Accéder au contenu principal
Géopolitique, le débat

Birmanie: la crise des Rohingyas et le chemin vers la démocratie

Audio 50:00
Manifestation de près de 200 000 Rohingyas dans le camp de Kutupalong au Bangladesh pour commémorer le deuxième anniversaire de la crise des Rohingyas, le 25 août 2019.
Manifestation de près de 200 000 Rohingyas dans le camp de Kutupalong au Bangladesh pour commémorer le deuxième anniversaire de la crise des Rohingyas, le 25 août 2019. REUTERS/Rafiqur Rahman

Des élections se tiennent le 8 novembre 2020 en Birmanie. Il s’agit de renouveler le Parlement et les Assemblées régionales. Ce rendez-vous électoral est présenté comme le deuxième scrutin libre depuis le départ de la junte qui a contrôlé le pays pendant un demi-siècle.

Publicité

Et il s’annonce comme partiellement entravé de nombreuses circonscriptions, se voyant privées de vote sur décision de la Commission Électorale au motif de sécurité sur fond de conflit avec des groupes rebelles armés. Le scrutin est présenté comme une étape de plus vers la démocratie, mais cinq ans après la victoire historique de la Ligue Nationale de la Démocratie d’Aung San Suu Kyi, le temps est toujours à la désillusion sur la transition démocratique et la gestion de la crise des Rohingyas. Les généraux sont toujours omniprésents. La Birmanie, un pays à l’histoire violente qui a arraché son indépendance aux Anglais en 1948 et qui, depuis, connaît conflits internes et coups d’État militaires, et a beaucoup de mal à se départir du chemin dictatorial. Un pays très courtisé par la Chine qui se pose en partenaire incontournable et intéressé.

Invitées :
- Françoise Nicolas, directeur du Centre Asie de l’Institut Français des Relations Internationales. Et enseignante à Sciences Po
- Sophie Boisseau du Rocher, chercheure associée au Centre Asie de l’IFRI
- Alexandra de Mersan, enseignante chercheure à l’INALCO. Rattachée au Centre Asie du Sud-Est du CNRS. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.