Accéder au contenu principal
Nouvelles technologies

Pandémie, intelligence artificielle et santé mentale des travailleurs

Audio 02:04
Pixabay/Kiquebg

Profondément marquée par la pandémie du Covid-19, l’année 2020 est considérée comme la plus stressante de l’histoire par les salariés du monde entier. Et selon une étude du géant de la Tech Oracle, 82% des employés, tous secteurs économiques confondus, préfèreraient confier leurs problèmes d’anxiété à un robot ou à un programme d’intelligence artificielle, plutôt qu’à leur manager.

Publicité

Alors que les algorithmes ou les programmes informatiques sophistiqués gèrent déjà des pans entiers de l’économie mondiale par réseau interposé, le fantasme « d’une intelligence artificielle, qui, hors contrôle, pourrait mettre fin à l’humanité » a vécu ! Un autre péril immédiat guette nos civilisations ultra-informatisées. La pandémie de Covid-19 a eu des effets néfastes sur la santé mentale de 78% de la population active mondiale, révèle une étude publiée par le géant du numérique Oracle, spécialisé dans les hautes technologies pour les grandes entreprises.

« Plutôt que de se confier à leur manager, les télétravailleurs et la plupart des salariés en présentiel dans le monde, se disent prêts à avoir recours à un robot ou à s’adresser à un programme d’intelligence artificielle pour résoudre leurs problèmes existentiels. »

Patrice Barbedette, senior vice-président solution RH chez Oracle précise : « Aujourd’hui, on peut déjà mettre en place un agent conversationnel ou des assistants numériques qui vont orienter un salarié vers tel ou tel médecin en fonction des symptômes qu’il aura exprimé. Avec ce concept de conciergerie médicale numérisée, les salariés estiment qu’ils ne seront pas jugés par un programme d’intelligence artificielle, contrairement à un entretien qui serait réalisé avec un manager et que les informations qu’ils délivrent resteront confidentielles. Finalement, les employés trouvent que recourir aux systèmes IA représentent un moyen plus "confortable" pour parler de leurs problèmes. Le déploiement de ces solutions en période de pandémie qui a déjà commencé va s’accélérer dans les prochain mois. »

Et avec une crise sanitaire qui se prolonge, la dégradation de la santé mentale des salariés risquent toutefois de s'acentuer. Déséquilibre entre la vie au travail et la vie privée, épuisement professionnel, dépression due à l'absence de socialisation et solitude du télétravailleur, comme le démontre l’étude d’Oracle. En revanche les systèmes d’intelligence artificielle au service de notre santé mentale, se développeront si les grandes entreprises intègrent, comme tiers de confiance impartial, ces dispositifs au cœur de leurs structures. En s’engageant aussi à protéger et à ne jamais utiliser ces données sensibles de santé, à l’encontre leurs salariés. Condition sine qua non pour traverser peut-être sans encombre cette funeste tempête économique dans laquelle la pandémie, nous a tous précipités !

Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.