Accents d'Europe

L’euthanasie revient au cœur du débat politique européen

Audio 19:30
Plusieurs députés de Vox montrent un écran avec les mots «Nous l'abrogerons» en référence à la loi sur l'euthanasie approuvée en séance plénière au Congrès des députés, le 18 mars 2021 à Marid, en Espagne.
Plusieurs députés de Vox montrent un écran avec les mots «Nous l'abrogerons» en référence à la loi sur l'euthanasie approuvée en séance plénière au Congrès des députés, le 18 mars 2021 à Marid, en Espagne. Europa Press via Getty Images - Europa Press News

La fin de vie, l’euthanasie, plusieurs Parlements européens se saisissent à nouveau de la question. En France, le débat est lancé le jeudi 8 avril 2021 à l’Assemblée nationale.

Publicité

L’Espagne a déjà franchi le pas

Aux côtés des Pays-Bas, de la Belgique et du Luxembourg, c’est le quatrième pays européen à autoriser l’euthanasie, pour les malades souffrant d’une maladie incurable, ou handicapante. Le texte a été adopté à une très large majorité et il est soutenu par 85% des Espagnols. Dans un pays qui a suivi le parcours de plusieurs malades, très médiatisés, cette nouvelle loi est vécue comme une victoire par l’association pour le droit à mourir dans la dignité. Elle se bat depuis des années pour faire changer les mentalités. C’est le reportage à Barcelone d’Elise Gazengel. La loi espagnole entrera en vigueur en juin 2021.

Au Portugal, une loi repoussée

Il faut savoir aussi que le Parlement portugais a également adopté une nouvelle loi légalisant l’euthanasie, mais le texte a été invalidé par les juges de la Cour constitutionnelle. Retour à la case départ au Parlement donc avec un nouveau texte et un nouveau vote.

Et en Suisse, on ne parle pas à proprement parler d’euthanasie, mais de suicide assisté. C’est le patient qui s’injecte lui-même la dose létale. Dans cette démarche, les médecins supervisent, mais ce sont surtout les associations qui prennent en charge l’organisation de cette fin de vie. Parmi les nombreux collectifs, on trouve Exit qui, l’an dernier, a aidé 1 282 personnes à se donner la mort. À 83 ans, la co-fondatrice d'Exit est prête à franchir le pas à son tour. Jérémie Lanche l'a rencontrée à Genève.

Une vie à travers un album de photos

Direction l’Italie pour notre chronique livres, avec cette autobiographie d’une photographe pas commune. Elle a couvert dans les années 80, 90 ce qu’on appelle les années de plomb en Sicile. Ses images en noir et blanc ont documenté la violence des meurtres de la mafia. Pour autant, Letizia Battaglia refuse d’être réduite à ce seul surnom de « la photographe de la mafia ».

À 85 ans, elle ne manque pas d’humour et de liberté. Son livre Mi prendo il mondo ovunque sia, « Je prends possession du monde où qu’il soit », co-écrit avec la journaliste italienne Sabrina Pisu, raconte une vie bien remplie loin des codes attendus. Cecile Debarge l’a rencontrée à Palerme.

Voyage en musique avec Vincent Théval

Une escapade pas forcément très loin, à bord d’un bus ou d’un train du  National Express avec le groupe nord-irlandais The Divine Comedy.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail