Afrique économie

Burkina: une enquête d’un réseau international de journalistes éclabousse le président du patronat

Audio 02:25
Selon l’OCCRP, le collectif de journalistes, chaque année, le Burkina Faso importe du tabac pour un milliard d’euros, par le canal de la société dirigée par Apollinaire Compaoré. Pour ces journalistes, les deux-tiers de cette marchandise sont destinés à la contrebande. Apollinaire Compaoré rejette ces accusations.
Selon l’OCCRP, le collectif de journalistes, chaque année, le Burkina Faso importe du tabac pour un milliard d’euros, par le canal de la société dirigée par Apollinaire Compaoré. Pour ces journalistes, les deux-tiers de cette marchandise sont destinés à la contrebande. Apollinaire Compaoré rejette ces accusations. © CC0 Pixabay/Markus Spiske

Au Burkina Faso, Apollinaire Compaoré, le président du patronat, est-il impliqué dans la contrebande pour financer les groupes terroristes ? C'est en tout cas la conclusion à laquelle sont parvenus cinq journalistes de quatre pays, dont le Burkina Faso, après une enquête dans le cadre du projet de reportages sur le crime organisé et la corruption. 

Publicité

Selon l’enquête, le représentant de Philip Morris au Burkina Faso, et l’un des hommes les plus riches du pays, inonderait le pays de milliards de cigarettes dont les deux tiers serviraient à alimenter la contrebande. Accusation que rejette bien sûr Apollinaire Compaoré, qui dénonce l’absence de preuves de ce qu’il considère comme une machination orchestrée par des concurrents.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail