Débat du jour

Est-il vraiment possible de protéger un chef d’Etat ?

Audio 29:30
Emmanuel Macron, le 10 juin 2021.
Emmanuel Macron, le 10 juin 2021. REUTERS - PASCAL ROSSIGNOL

Depuis hier, il est en prison pour purger la peine a laquelle il a été condamné par le tribunal correctionnel de Valence. Dix huit mois de prison, dont 14 mois avec sursis pour l'homme qui a essayé de mettre une gifle à Emmanuel Macron.  

Publicité

Damien T. qui a expliqué s'être "senti investi par ce que représentent les gilets jaunes", écope également d'une obligation de soins psychologiques et de l'interdiction de détenir une arme pendant cinq ans. 

C’est une gifle mais cela aurait pu être pire : et s’il avait eu un poinçon ? 

En termes d’image, cette gifle dégradante est peut être pire qu’un coup de couteau.

Il y a des précédents en France comme à l'étrangerContre les autres qui lui veulent du mal. Contre lui-même qui veut soigner sa popularité en allant au contact de ses électeurs. Est-il vraiment possible de protéger un chef d’Etat ?

 

Avec nos invités

Pascal Bitot-Panelli, ancien commandant du service de protection des hautes personnalités (SPHP) 

Philippe Moreau Chevrolet, communicant et prof a sciences et auteur de la BD “Le président” edition des arènes  

Georges Ayache, historien, ancien diplomate et avocat auteur “Les présidents des Etats-Unis" edition Perrin  

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail