Décryptage

Arménie: ce qu’il y a derrière la crise politique

Audio 19:30
Nikol Pachinian, le Premier ministre de l'Arménie, le 27 septembre 2020 à Erevan.
Nikol Pachinian, le Premier ministre de l'Arménie, le 27 septembre 2020 à Erevan. Tigran Mehrabyan, PAN Photo via AP

Le Premier ministre Nikol Pachinian se dit prêt à des élections législatives anticipées. L’opposition exige sa démission. Tout cela sur fond de désaccords entre le président et le Premier ministre. Nikol Pachinian désigné comme responsable d’un cessez-le-feu dans le Haut-Karabakh, synonyme de défaite pour l’Arménie après six semaines de conflit. Le texte signé sous la médiation de la Russie prévoit un recul des territoires arméniens au profit de son ennemi juré l’Azerbaïdjan.

Publicité

La crise politique actuelle est-elle la conséquence directe de cette débâcle ? Comment la juguler ? Comme dans d’autres pays de la région, la Russie avance-t-elle ses pions en Arménie ?

Avec notre invitée Taline Ter Minassian, professeure d’Histoire contemporaine de la Russie et du Caucase à l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (Inalco) et directrice de l’Observatoire des États post-soviétiques. 

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail