Le Haut-Karabakh, un an après la guerre

Audio 19:30
Stepanakert, la capitale de la région séparatiste du Haut-Karabakh, le 19 octobre 2020.
Stepanakert, la capitale de la région séparatiste du Haut-Karabakh, le 19 octobre 2020. REUTERS/Stringer

L’Arménie et l’Azerbaïdjan ont rendu hommage hier (27 septembre 2021) aux milliers de victimes de la guerre pour le contrôle de la région du Haut-Karabakh. Des commémorations qui interviennent à l’occasion du premier anniversaire du déclenchement de ce conflit. Les combats avaient débuté le 27 septembre 2020. Ils avaient duré six semaines et fait plus de 6 500 victimes. Cette guerre s’est conclue par une lourde défaite arménienne et par la signature d’un cessez-le-feu, sous médiation russe.

Publicité

À l’issue de ce conflit, l’Arménie a dû céder une partie de cette enclave et d’importants territoires qui l’entourent à l’Azerbaïdjan. Un an après, quelle est la situation sécuritaire au Haut-Karabakh ? À quoi ressemble le quotidien des populations ? Où en sont les relations entre les deux pays ?  

Décryptage avec Gaïdz Minassian, enseignant à Sciences Po et journaliste au Monde, auteur de l’ouvrage «Les sentiers de la victoire, peut-on encore gagner une guerre», éditions Passés composés, spécialiste des Relations internationales.   

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI