Énergies fossiles russes: l'UE à l'épreuve de sa dépendance

Audio 19:30
La Russie fournit près de 50 % du gaz naturel et 20 % du pétrole consommés dans l'Union européenne.
La Russie fournit près de 50 % du gaz naturel et 20 % du pétrole consommés dans l'Union européenne. © REUTERS/François Lenoir

Les dirigeants européens réunis en ce moment à Bruxelles tentent de trouver d'un compromis pour imposer de nouvelles sanctions contre Moscou.

Publicité

Elles devaient inclure un embargo sur le pétrole russe, mais malgré les aménagements proposés, la Hongrie refuse toujours de plier. 65% du pétrole consommé dans ce pays vient de la Russie et Viktor Orban s'oppose à toute décision qui pourrait menacer son approvisionnement en or noir. «Il n'y a pas de compromis acceptable pour l'instant», a-t-il déclaré en arrivant à Bruxelles tout à l'heure. L'Union européenne parviendra-t-elle à mettre en œuvre le plan de la commission qui prévoit la fin des importations de pétrole russe dans les six mois ? Si oui, à quel prix ? Pourra-t-elle aussi se passer du gaz russe,  comme le demandent avec insistance les autorités ukrainiennes ? Décryptage se penche aujourd'hui sur la dépendance européenne aux énergies fossiles russes.

Avec nos invités :

- Phuc-Vinh Nguyen, chercheur spécialiste des politiques française et européenne de l'énergie à l’Institut Jacques Delors

Lionel Ragot, professeur économique Paris Nanterre, conseiller scientifique au Centre d’études prospectives et d'informations internationales (CEPII).  

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail