Géopolitique, le débat

Birmanie: le reflet d'un monde qui change et ne change pas

Audio 50:00
Une manifestante lors d'un rassemblement de soutien à la Birmanie aux États-Unis, le 27 mars 2021.
Une manifestante lors d'un rassemblement de soutien à la Birmanie aux États-Unis, le 27 mars 2021. AFP - KEREM YUCEL

Regard sur la situation en Birmanie, plus de deux mois après le coup d'État du Général MIN. Les rassemblements de protestations commencent à être moins nombreux à mesure que les morts tombent. Face à la répression, les partisans de la désobéissance civile n'en accélèrent pas moins leur mue politique et se structurent. Le Comité représentant le Parlement déchu a annoncé la formation d'un gouvernement d'unité nationale, et prononcé l'abolition symbolique de la Constitution de 2008 qui régissait le partage du pouvoir entre militaires et démocrates.

Publicité

La résistance face aux militaires est à tous les étages au sein d'une société en quête de développement et de liberté qui redoute de retrouver l'âge sombre de la dictature lorsque le pays fut placé sous cloche à partir de 1962, et près de cinq décennies durant. 

 

Invités :

- Sophie Boisseau du Rocher, chercheure associée au Centre Asie de l'Ifri

- Alexandra de Mersan, anthropologue, maîtresse de conférences à l'INALCO et membre de Centre Asie du Sud-Est au sein du CNRS

- Maxime Boutry, chercheur associé à Centre Asie du Sud-Est. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail