Journal d'Haïti et des Amériques

Impeachment: «un enjeu symbolique et éthique»

Audio 19:30
Donald Trump.
Donald Trump. SAUL LOEB AFP/File
Par : Mikaël Ponge
22 mn

Moins de trois semaines après avoir quitté la Maison Blanche, Donald Trump revient, ce mardi 9 février 2021, monopoliser l'attention politique américaine, avec l'ouverture au Sénat de son procès en destitution pour «incitation à l'insurrection» dans l'assaut meurtrier du Capitole, le 6 janvier dernier.

Publicité

 

Accusation «absurde» contre preuves «accablantes»: les avocats de l'ex-président républicain et les élus démocrates qui portent l'accusation ont déjà donné le ton des échanges à venir lors du procès, qui s'ouvrira ce mardi soir (9 février 2021) dans l'hémicycle même où des manifestants pro-Trump avaient fait irruption, le 6 janvier. Il faudrait que 17 sénateurs républicains se joignent aux démocrates pour faire condamner le 45ème président. C’est hautement improbable. À quoi sert donc ce procès ? L’enjeu est avant tout «symbolique et éthique» selon notre invité, Simon Grivet maître de conférence en Histoire et Civilisation des États-Unis à l'Université de Lille.

 

  • Haïti : le juge Joseph Mécène Jean-Louis, proclamé président intérimaire, mis à la retraite

Situation toujours tendue ce mardi 9 février 2021 en Haïti, deux jours après ce que les oppositions considèrent comme la fin constitutionnelle du mandat du président Jovenel Moïse. L’opposition et la société civile ont choisi un président pour diriger, pendant 24 mois, une transition de rupture. Il s’agit de Joseph Mécène Jean-Louis, c’est le juge le plus ancien de la Cour de cassation. Mais, mardi 8 février, lui et deux autres magistrats ont été mis à la retraite par un arrêté présidentiel. Plusieurs associations de magistrats envisagent de saisir la Cour interaméricaine des droits humains. Le détail avec notre confrère d’Alterpresse, Gotson Pierre.

  • Une tentative d’empoisonnement de l’eau en Floride

L’affaire est révélée par le quotidien Miami Herald. La ville d'Oldsmar, près de Tampa, au centre de la Floride aux États-Unis, a été l'objet vendredi 5 février 2021 d'une tentative d'empoisonnement de son réseau d'eau potable qui alimente environ 15.000 résidents. «Quelqu'un a accédé à distance à l'ordinateur qui pilote le système de traitement de l'eau de la ville et a brièvement augmenté de plus de 100 fois la quantité d'hydroxyde de sodium qui y est ajouté», a expliqué le shérif qui a ouvert une enquête, avec le FBI et le Secret Service.

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail