Journal d'Haïti et des Amériques

Haïti: MSF suspend ses activités à Martissant

Audio 19:30
Des patients aux Urgences de l'Hôpital de Martissant, Haïti, le 31 mai 2021 (Image d'illustration).
Des patients aux Urgences de l'Hôpital de Martissant, Haïti, le 31 mai 2021 (Image d'illustration). © Valerie Baeriswyl/AFP

L’annonce a été faire ce lundi 28 juin 2021 : face à la violence des gangs qui ont pris le contrôle du secteur depuis le début du mois, Médecins Sans Frontières (MSF) suspend les activités de son centre d’urgence de Martissant, dans l’ouest de la capitale.

Publicité

Malgré les balles perdues et les dangers en tout genre, Médecins Sans frontières en Haïti avait toujours maintenu ouvert son centre des urgences de Martissant dans l'ouest de Port-au-Prince. En dépit des difficultés, l'ONG continuait d'offrir des soins gratuits aux blessés. Mais après ce week-end et les tirs dont il a été la cible, cet hôpital décide de suspendre son activité pour une semaine. L'annonce a été faite, ce lundi 28 juin 2021 au matin et elle dit long sur la dégradation de la situation à Martissant, quartier en proie à une guerre des gangs, depuis début juin 2021, qui a déjà poussé des milliers de familles à fuir.

 

  • En Argentine, les femmes indigènes se mobilisent contre « le terricide »

Quasiment invisible, il y a encore quelques années, le sujet est apparu récemment dans le débat public sous l’impulsion de collectifs de femmes indigènes. Au mois de mai 2021, des dizaines d’entre elles ont traversé le pays à pied jusqu’à Buenos Aires pour se faire entendre. Ce « terricide » qu’elles dénoncent est un concept qui lie les violences contre les femmes indigènes aux violences environnementales. Dans ces communautés, les femmes sont considérées comme les gardiennes spirituelles et matérielles de la Terre. S’en prendre à elles revient donc indirectement à s’en prendre à l’écosystème. 8 femmes indigènes sur 10 ont déjà été victimes de violences physiques ou sexuelles, selon une estimation du Mouvement des femmes indigènes pour le bien-vivre. C’est un dossier de Théo Conscience.

 

  • Iraci Hassler, nouvelle maire de Santiago du Chili

Pour la première fois, la capitale chilienne est dirigée par les communistes. Irací Hassler, une économiste de 30 ans, féministe et inconnue du grand public a battu en mai 2021, le maire sortant de droite, issu d'une dynastie politique. Élue mi-mai, en même temps que l'assemblée constituante qui devra rédiger la nouvelle constitution du pays, Iraci Hassler prend ses fonctions ce lundi 28 juin 2021.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail