Journal d'Haïti et des Amériques

Ariel Henry en fonction, «la crise continue» en Haïti

Audio 19:30
Ariel Henry, Premier ministre haïtien.
Ariel Henry, Premier ministre haïtien. © Twitter / @ArielHenryPM

Deux semaines après l'assassinat de Jovenel Moïse, Ariel Henry, que le président assassiné avait désigné Premier ministre avant sa mort, prend officiellement ses fonctions ce mardi 20 juillet 2021. Avant même son entrée en fonction, le nouveau chef de gouvernement lance un appel à l'union nationale.

Publicité

Face à la pression internationale, celui qui occupait le pouvoir depuis l’assassinat de Jovenel Moïse, le 7 juillet 2021, le Premier ministre intérimaire Claude Joseph a démissionné le lundi 19 juillet 2021. Il retrouve son poste de ministre des Affaires étrangères aux cotés des 17 autres membres qui composent le nouveau gouvernement dirigé par Ariel Henry, celui que Jovenel Moïse avait désigné avant sa mort, comme nous l’explique le rédacteur en chef du site Alterpresse, Gotson Pierre. Ariel Henry prend ses fonctions, ce 20 juillet 2021, et appelle dans une adresse solennelle à la nation, à l’unité et au consensus de toutes les forces du pays. Le problème, c’est que ce gouvernement nommé « n’est pas légitime aux yeux d’une partie de la classe politique et de la société civile » qui travaille en ce moment même à une solution de transition, comme le souligne notre invité Robert Fatton, maître de conférences à l'Université de Virginie, aux États-Unis. « Les problèmes n’ont pas changé, ce sont les mêmes défis qu’avant l’assassinat, rien n’a changé, la crise continue », estime Robert Fatton qui insiste : « Haïti est au bord de l’abîme ».  

 

  • Le Pérou a enfin un Président

Un mois et demi après le second tour de la présidentielle du 6 juin 2021, Pedro Castillo, le candidat de la gauche radicale est proclamé vainqueur par les autorités électorales péruviennes avec 50,1% des voix contre 49,9% pour sa rivale de droite Keiko Fujimori, qui contestait jusque-là le décompte des bulletins. Peu avant l'annonce du résultat définitif, la fille de l'ancien président Alberto Fujimori s'est engagée à reconnaître le résultat. Keiko Fujimori va désormais devoir faire face à la justice péruvienne puisqu’elle reste poursuivie dans des affaires de corruption pour lesquelles elle risque jusqu’à 30 ans de prison. Pedro Castillo prendra ses fonctions le 28 juillet 2021.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail